lundi, septembre 20, 2021

Le championnat anglais vers les sommets ?

Quatre clubs sont encore présents en Ligue des Champions cette saison…et parmi eux, deux équipes britanniques : Chelsea et Manchester City.

Si Chelsea et les autres clubs anglais sont de sérieux prétendants au titre européen c’est avant tout parce que le niveau de ce championnat progresse. À la différence de la France où Lyon semble toujours très au-dessus des autres équipes, plusieurs clubs ont inscrit leur nom au palmarès anglais ces dernières années. Depuis 2011, quatre équipes ont remporté un championnat qui, s’il reste semi-professionnel pour l’instant, offre cependant plus de concurrence qu’en France.

Arsenal titré en coupe de la ligue

Par exemple, si le titre se dispute entre Chelsea et Manchester City cette année (séparés d’un point seulement au classement pour le moment), c’est Arsenal qui a récemment triomphé en coupe de la Ligue. De plus, Manchester City a perdu la tête du championnat en février après une défaite à Birmingham, qui occupait la seconde moitié de tableau : une défaite qui serait actuellement impensable en France ! Certes le championnat se joue là aussi entre trois ou quatre équipes mais le niveau semble en moyenne plus resserré qu’en D1.

Une évolution rapide

En quelques saisons, le paysage du football féminin s’est transformé en Angleterre. En témoigne la progression fulgurante de l’équipe lancée par Manchester City: promu en 2014 en première division, les citizens ont signé un doublé coupe de la ligue + championnat deux années plus tard. Aujourd’hui elles luttent pour le titre, tout en faisant partie des demi-finalistes de la Ligue des champions.

Et ce mouvement n’est pas prêt d’arrêter puisque la fédération anglaise a décidé de professionnaliser le championnat. Celui-ci va passer de 10 à 14 équipes dès septembre prochain. Le budget minimum est bas : 450 000 euros sont demandés aux clubs pour avoir une place. «Surprenant quand on sait que les clubs professionnels anglais perçoivent des droits TV qui leur donnent [au moins 100 millions de livres (environ 113 millions d’euros ndlr)] » estime William Commegrain

Manchester United se lance

Les licences commencent donc à être distribuées. Il reste pour le moment des places pour la première et la seconde division et des équipes peuvent donc encore candidater. C’est la raison pour laquelle le club de Manchester United a annoncé vouloir développer sa section féminine et a candidaté pour intégrer la WSL2, deuxième division anglaise.

Une sélection nationale en progrès

Enfin, ces développements sont à relier avec les performances de la sélection anglaise. Symboliquement, la lourde défaite de la France lors de la dernière She Believes Cup (4-1) a montré que l’Angleterre était devenue plus forte. Cette équipe qui avait déjà éliminé les Bleues lors du dernier Euro occupe la 3è place mondiale au classement Fifa. Le souhait de la fédération est d’élever le niveau du championnat national et de poursuivre l’évolution de la sélection. Objectif annoncé : aller le plus loin possible au mondial 2019 qui aura lieu en France !

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P