Actualités D1, Portrait

Sandrine Soubeyrand, la capitaine aux 198 sélections

Après un début de saison contrasté, le Paris FC frappe un gros coup sur la D1 avec la signature de Sandrine Soubeyrand à sa tête. L’ancienne joueuse s’engage pour une durée de deux ans et demi et prend la succession de Pascal Gouzènes. Elle va tenter de relancer une équipe qu’elle connaît bien. Retour sur une brillante carrière.

Du petit Caluire SC au grand FCF Juvisy

En 1997, alors qu’elle joue encore dans le club de Caluire SC, au niveau régional, Sandrine Soubeyrand est appelée pour la première fois avec l’équipe de France A. C’est le début d’une longue série. Trois ans plus tard, l’ex-internationale signe au FCF Juvisy, un club dans lequel elle reste 14 saisons. Elle inscrit 43 buts en 288 matchs avec la formation essonnienne.

Capitaine des Bleues

La joueuse accumule également les sélections et les compétitions en équipe de France avec 5 championnats d’Europe, 2 coupes du monde et une participation aux jeux olympiques de 2012. En 2013, lorsqu’elle prend sa retraite internationale, l’emblématique capitaine des Bleues compte 17 buts en 198 sélections, ce qui constitue un record. Elle est d’ailleurs distinguée en janvier 2013 par la ministre des sports de l’époque, Valérie Fourneyron : elle reçoit l’insigne de chevalier de l’ordre du Mérite. À ce jour, la milieu de terrain détient encore le record de sélections, hommes et femmes confondus.

De joueuse à entraîneuse

En 2014, la désormais ex-joueuse est nommée sélectionneuse de l’équipe de France des moins de 17 ans. En juillet 2017, une fusion entre le FCF Juvisy et le Paris FC est actée. Le club historique disparaît et les joueuses de Juvisy deviennent les joueuses du Paris FC. Le 4 octobre 2018, la signature de l’ex-internationale a donc des allures de retour aux sources.

Avec une victoire en cinq matchs et seulement cinq petits points pris, le Paris FC est huitième de la D1. Loin des ambitions affichées par le club. Depuis 4 ans, la D1 s’homogénéise un peu plus chaque année et la concurrence est exacerbée. La très grande majorité des clubs professionnels ont investi dans leur sélection féminine. C’est dans un championnat bien différent de celui qu’elle a quitté que Sandrine Soubeyrand met les pieds. Tous les regards sont maintenant tournés vers le club parisien. Le club joue ce samedi 13 octobre à Rodez. Patience !

Macha Menu

7 commentaires

  1. […] Sandrine Soubeyrand, ou la coach messianique […]

  2. […] l’arrivée de Sandrine Soubeyrand comme nouvelle coach leur fait du bien ! Deuxième victoire d’affilée pour les Parisiennes […]

  3. […] Enfin pour Montpellier, 4e en championnat après un début de saison raté, le choc face au Paris FC n’a pas débouché sur une bonne nouvelle. Ce sont les Parisiennes qui gagnent cette rencontre sur le plus petit des scores sur le terrain du club héraultais. Un joli résultat pour le club entrainé par Sandrine Soubeyrand. […]

  4. […] il n’y aura eu quasiment aucun tir cadré. Le Paris FC avait gagné en puissance avec l’arrivée de Sandrine Soubeyrand, ce serait dommage que les vieux travers de l’équipe […]

  5. […] mis beaucoup de formes pour battre l’équipe dijonnaise. Victoire 4-0 pour l’équipe de Sandrine Soubeyrand, qui a manifestement tenu à regagner les bonnes grâces de sa coach après son amertume d’il […]

  6. […] 13 avril, Metz recevait le Paris FC de Sandrine Soubeyrand et Gaëtane Thiney. Malheureusement pour les Lorraines, elles s’inclinent 1-0. Dans le même […]

  7. […] Enfin pour Montpellier, 4e en championnat après un début de saison raté, le choc face au Paris FC n’a pas débouché sur une bonne nouvelle. Ce sont les Parisiennes qui gagnent cette rencontre sur le plus petit des scores sur le terrain du club héraultais. Un joli résultat pour le club entrainé par Sandrine Soubeyrand. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P