Récit, D2 féminine

Les heures de gloire des Toulousaines

Le Toulouse FC est aujourd’hui à la peine en D2 féminine, seulement 10e de son groupe. Pourtant, au début des années 2000, le club du sud-ouest écrasait tout sur son passage en France, et faisait partie des premiers clubs participant à la Ligue des Champions féminine. Flash-back.

Nous sommes le 15 juin 2002. Les Toulousaines viennent de remporter la première Coupe de France de l’histoire et signent un doublé historique grâce à leur quatrième sacre national consécutif en championnat. Encore plus fort : elles sont parvenues jusqu’en demi-finales de la Coupe d’Europe, qui vient juste d’être créée.

Avant la domination Lyonnaise qui s’instaure à partir de la saison 2006/2007, le Toulouse Football Club avait réussi à rester au plus haut niveau du football français durant quatre saisons. Championnes de D2 en 1994, les Toulousaines étaient rapidement parvenues au sommet du foot français, terminant sur le podium en 1995, 1996, 1997 et 1998 avant de finalement remporter leurs quatre titres nationaux de 1999 à 2002. Leur campagne 2002 dans ce qui s’appelle alors le Challenge de France (Coupe) résume aussi leur supériorité. Toulouse élimine successivement Soyaux (4-0), le Paris SG (3-0), Juvisy (6-2), tous en D1, avant de triompher face au FC Lyon 2-1 en finale.

En Europe également, les Toulousaines terminent en tête de leur groupe à l’issue de la phase de poule, avant d’éliminer le champion d’Angleterre, Arsenal, en quarts de finale. Elles ne cèderont qu’en demies, s’inclinant 2-1 sur l’ensemble des deux matchs face à Francfort, qui remportera le trophée le mois suivant. Les joueuses du Toulouse FC étaient alors craintes et respectées partout en Europe. La saison suivante, elles sortent en quarts de finale, mais à nouveau face au futur vainqueur, le club suédois d’Umea IK.

Une concurrence devenue trop intense

Les saisons suivantes ont été plus difficiles pour les Toulousaines. Premières à l’issue de la première phase du championnat en 2003 et 2004, elles échouent à chaque fois dans le tournoi final. Puis peu à peu, elles rétrogradent. 5e en 2005, 8e en 2007, 2008 et 2010, elles finissent par être reléguées en 2011, terminant 11e et avant dernières du championnat alors que Lyon soulève sa première coupe d’Europe.

Elles ne restent cependant qu’un an en D2, obtenant la première place du Groupe C et remontant immédiatement. Mais cette embellie est de courte durée. La concurrence en D1 est devenue trop forte pour le club du Sud-ouest qui dispute sa dernière saison dans l’élite en 2012/2013, finissant dernières du classement. Depuis, les Toulousaines tournent autour de la 5e place dans leur groupe de D2. Cette saison cependant, les violettes ont plus de difficultés. Classées parmi les dernières de leur Groupe C en D2, les Toulousaines ont perdu de leur superbe. Une chose viendra cependant toujours rappeler le prestige du club de la ville rose aux concurrents : un palmarès à faire pâlir presque tous les clubs de France.

Jérôme Flury
Photo © Club de Toulouse

4 commentaires

  1. […] club historique qui lutte pour ne pas descendre après une saison compliquée, a ramené une superbe victoire de son déplacement en Alsace, en l’emportant 3-1 sur la […]

  2. […] 19 janvier, les filles d’Issy recevaient Toulouse, club historique mais luttant pour ne pas quitter la D2 depuis plusieurs saisons. Résultat : une victoire sèche, sur le score de 5 buts à 0, comme […]

  3. […] 19 janvier, les filles d’Issy recevaient Toulouse, club historique mais luttant pour ne pas quitter la D2 depuis plusieurs saisons. Résultat : une victoire sèche, sur le score de 5 buts à 0, comme […]

  4. […] Denis, 10e d’un groupe A de D2 dominé par Reims cette année. Ce sera aussi le cas pour Toulouse, 10e du groupe B de D2. Dans l’autre sens, des clubs ambitieux, comme les sections féminines de Nantes et du […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P