lundi, septembre 20, 2021

D1 (J19) : le dernier sprint est lancé

Paris continue de talonner Lyon pour la tête du championnat, Montpellier devance le Paris FC et Bordeaux dans la course à la 3e place, et Soyaux s’éloigne de la zone de relégation.

Un petit but propulse Montpellier à la 3e place

Après sa démonstration face à Metz, Montpellier a beaucoup souffert lors de la rencontre face à Guingamp. L’équipe bretonne est venue très déterminée sur le terrain des Pailladines. L’entrée d’Emelyne Laurent au cours de la 2e mi-temps a souvent fait trembler la défense du MHSC, mais n’aura pas suffi pour la détruire. De plus, même si Montpellier a été mis à mal, les joueuses de Jean-Louis Saez ont joué une partie solide. Plusieurs frappes ont aussi effrayé les Guingampaises, dont une barre latérale de Sakina Karchaoui. Mais c’est finalement Valérie Gauvin qui tire Montpellier d’un mauvais avec un but de la tête.

Défait à Soyaux, Bordeaux laisse la 3e place à Montpellier

C’est une équipe bordelaise méconnaissable qui a évolué face à Soyaux cet après-midi. Malgré le séjour américain de l’équipe qui s’est conclu par une victoire dans leur match amical face à Washington Spirit, Bordeaux a été beaucoup bousculé par Soyaux cet après-midi. On peut souligner les belles performances de Vanessa Gilles et Viviane Asseyi. Mais en 2e mi-temps, l’équipe girondine fut beaucoup moins percutante. Jusqu’à encaisser ce but à la 77e minute sur un coup de pied arrêté par leur ancienne capitaine, Sarah Cambot.

Ce qui laisse de la place au Paris FC

Probablement vexées de leur défaite face à Soyaux également lors de la 18e journée, les Parisiennes ont cette fois-ci mis beaucoup de formes pour battre l’équipe dijonnaise. Victoire 4-0 pour l’équipe de Sandrine Soubeyrand, qui a manifestement tenu à regagner les bonnes grâces de sa coach après son amertume d’il y a 15 jours.

Les Dijonnaises ont néamoins fait peur au Paris FC, avec notamment une frappe sur la transversale de Lindsay Thomas (15e) et deux jaillissements dangereux, mais matés par Anaïg Butel, puis par Elisa de Almeida, qui retrouve le terrain et la compétition après de longues semaines blessées. Puis c’est Marina Makanza qui trouve la faille à la 39e minute. Regonflées à bloc, les Parisiennes ont ensuite fait un gros pressing offensif : 11 frappes en 2e mi-temps ! Avec 3 buts au fond des filets marqués par Linda Sallstrom (72 et 86e), et par la capitaine Gaëtane Thiney (84e).

De leur côté, les Dijonnaises descendent à la 9e place, se rapprochant dangereusement de la zone de relégation. C’est leur 3e défaite d’affilée.

Soyaux s’envole à la 7e place !

Le championnat est si mouvementé que ces places loin de la zone rouge pourraient n’être que temporaires, mais elles soulagent néanmoins les équipes à l’abri.

Après avoir amené le Paris FC au match nul lors de la dernière journée, Soyaux a renouvelé l’exploit ce week-end en prenant 3 points face à l’équipe voisine de Bordeaux. Elles ont joué un bras de fer acharné et ont eu du mal à contenir la vive Viviane Asseyi, sélectionnée pour la rencontre de jeudi face au Japon avec l’équipe de France. Pourtant, Sarah Cambot trouve la faille sur un corner très bien tiré d’Anissa Lahmari, et envoie Soyaux hors de la zone de relégation. Elles sont même temporairement installées à la 7e place du championnat, juste derrière Fleury !

Lille – Metz : 3 points pour Lille mais Metz reste 10e

C’est devant près de 1000 spectateurs que Lille s’est imposé face au FC Metz cet après-midi sur le score de 2-1. Au bout de 9 minutes, Ouleymata Sarr marque le 1er but de Lille sur un centre de Marine Dafeur. La défense messine a été percée rapidement, mais elle s’est vite resserrée. Le score restera de 1-0 jusqu’à la 84e minute où Léa Khelifi surprend tout le monde sur un coup franc. Egalisation. Mais à peine 3 minutes plus tard, Julie Dufour permet au LOSC de reprendre la tête. Au final, 3 points de plus pour Lille, qui en comptabilise 15 en tout.

Pourtant, malgré cette victoire, Lille reste dans la zone rouge, à 1 petit point… de Metz ! Les prochaines journées seront cruciales pour les 2 équipes et l’affaire ne sera pas aisée : Lille doit encore affronter Bordeaux, Soyaux et Montpellier, tandis que Metz jouera le Paris FC, Rodez, et le redoutable Olympique Lyonnais en clôture du championnat.

Lyon se fait surprendre à Fleury

C’est une solide équipe de Fleury qui a reçu le diable lyonnais sur son terrain aujourd’hui. Alors que Lyon vient de se qualifier pour les demi-finales face à Wolfsburg, c’est Fleury qui aura trouvé la faille. Lyon a eu besoin de 39 minutes de jeu pour inscrire son premier but, sur un centre de Griedge M’Bock délivré à Soles Jaime. Mais Fleury n’avait pas encore dit son dernier mot. La gardienne, Maryne Gignoux-Soulier, a réalisé une prestation de très haut-niveau et a arrêté de nombreuses frappes lyonnaises. C’est finalement Daphné Corboz à la 73e minute qui marque le but de l’égalisation. Résultat : 1-1, et Lyon se fait rattraper par Paris en nombre de points. Néanmoins, Lyon reste en tête à la différence de buts.

Paris gagne 3 points face à Rodez, qui reste en bas du classement

Après les désillusions de mercredi face à Chelsea, les Parisiennes étaient de retour à Jean Bouin cet après-midi pour affronter Rodez, en peine au classement. Malgré le score de 3-0, Rodez a malgré tout affiché une belle défense, mais qui s’est vite laissée surprendre. Le premier but (4e) arrive sur un corner mal dégagé, et qui revient dans les pieds d’une tueuse, Grace Geyoro. Le 2e but lui vient à nouveau d’un corner : Grace Geyoro fait une passe à Shuang Wang, qui centre et trouve l’heureuse tête d’Irene Paredes (45+1). Le dernier but viendra de Nadia Nadim à la 55e minute.

Rodez aura malgré tout eu des occasions, dont 2 tirs cadrés et 1 au raz du poteau droite de la gardienne, mais leur animation offensive manquait de présence notamment sur les côtés. Les latérales restaient en défense, ce qui forçait les joueuses à ne tenter que les tirs dans l’axe, sans débordement. Avec la défaite de Lille, et ce nouvel échec, Rodez se retrouve à 5 points de Lille. Mais il reste encore 3 rencontres : Montpellier, Metz et Dijon. Parviendront-elles à s’imposer ?

Elodie Lemaire

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P