Actualités D1, Résumé

D1 féminine (J21), dernier bilan du championnat

Le sacre pour Lyon, les pleurs pour Rodez, l’espoir pour les Lilloises… L’avant dernière journée du championnat a été animée.

Dijon 0-4 Olympique Lyonnais

4 000 spectateurs, plutôt acquis à la cause de l’équipe locale, ont assisté au nouveau sacre de Lyon, le treizième de rang. Après la démonstration face au Paris SG la semaine passée, les Lyonnaises n’avaient besoin que d’une victoire. La première période est très disputée, Dijon trouvant même la barre transversale.

Mais dès le retour des vestiaires, Amel Majri trouve la faille. Trois autres buteuses suivent et Lyon remporte un nouveau titre. Les Dijonnaises sont déjà sauvées mais restent neuvièmes. Le recrutement a tout de même été efficace. Les promues sont maintenues, les championnes restent championnes !

Paris Saint-Germain 6-2 Bordeaux

Un set presque pour rien. Les Parisiennes, après la claqué infligée par Lyon, ont su rebondir avec la manière, déroulant face à Bordeaux et inscrivant six buts dont quatre de l’excellente Marie-Antoinette Katoto. Les Parisiennes sont assurées de finir deuxième et de jouer la Ligue des Championnes l’an prochain. Pour le reste… éliminées de la LDC par Chelsea, et de la Coupe de France, leur saison se terminera à Guingamp.

Du côté de Bordeaux en revanche, cette défaite fait très mal. Les Bordelaises sont éjectées du podium et cette large défaite vient rappeler la différence entre les deux premiers set le reste du championnat. Elles recevront le Paris FC lors du dernier match, un joli choc mais les deux équipes se disputeront sans doute seulement la quatrième place, même si Bordeaux garde une chance de podium. La saison reste tout de même très encourageante, et Jérôme Dauba a été récompensé pour son travail sur le banc.

Paris FC 0-1 Montpellier

C’était une belle affiche avec le podium en ligne de mire. Cependant les coéquipière de Gaëtane Thiney sont restées muettes et se sont inclinées à domicile. Elles se rendront à Bordeaux pour leur dernier match, en 5e position. Montpellier, qui n’a pas vécu une saison de tout repos, fait une des bonnes affaires de cette journée. Il s’agissait sans doute du meilleur moment pour revenir sur le podium. Elles recevront Lille avec la volonté de conserver cette troisième place, symbolique mais qui ne leur permet pas de se qualifier pour la Ligue des Championnes l’an prochain.

Metz 3-1 Rodez

C’était le match de toutes les peurs, une véritable finale pour le maintien. Et Rodez, qui était sur une belle dynamique, est rentré dans le match avec envie. Kimberley Cazeau ouvre la marque à la 25e pour les visiteuses qui obtiennent même un penalty. Malheureusement cette occasion est manquée, et la crispation change de camp. Metz égalise avant la pause avant de prendre l’avantage dix minutes après le coup d’envoi de la seconde mi-temps grâce à Léa Khelifi. Rodez a sans doute alors laissé passer sa chance, mais le score reste serré jusque dans les ultimes instants et la réalisation d’Amélie Delabre qui vient assurer les trois points à Metz. Rodez est définitivement relégué en deuxième division, alors que Metz reste premier non relégable…mais pas encore sauvé. Avec seulement un point d’avance sur Lille avant de se rendre à Lyon pour conclure leur saison, les Messines vont trembler jusqu’au bout.

Lille OSC 1-0 Soyaux

Les Lilloises vont se battre jusqu’au bout. Certes, cette victoire obtenue sur la plus petite des marques face à Soyaux ne leur permet pas de sortir de la zone rouge. Toutefois, avec un seul point de retard sur Metz, le LOSC peut toujours y croire. Ces trois points ne sont pas suffisants mais étaient nécessaire pour les Lilloises afin de garder espoir. Réduites à dix, à un quart d’heure de la fin, les joueuses du club nordiste y ont cru et ont arraché la victoire à la 90e grâce à une réalisation de Jessica Lernon. Il faut maintenant chercher un résultat à Montpellier le 4 mai, avant de disputer une inattendue finale de coupe de France quatre jours plus tard. Bref, une fin de saison très particulière pour Lille. Pour Soyaux en revanche, installé à la 6e place du tableau, les enjeux sont moindres. Les joueuses ont réalisé une saison assez similaire à l’an passé, où elles avaient terminées 5e…juste devant Lille.

FC Fleury 1-2 Guingamp

Les Bretonnes remontent la pente. Après une catastrophique saison 2017-2018, et un début d’exercice compliqué qui suivait un mercato alarmant, Guingamp a réussi à tenir la distance. Cette victoire à l’extérieur est représentative des performances de Guingamp qui remonte à la 7e place, après quatre matchs sans victoire. Avec six victoires et cinq matchs nuls, les Guingampaises ne comptent qu’un point de plus que leur total de la saison dernière, mais sont trois places plus haut. Guingamp a réussi à se sauver malgré la concurrence. Fleury aussi, qui se fait dépasser par son adversaire du jour mais est déjà assuré du maintien.

Jérôme Flury
Photo © Club de l’OL

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P