Équipe de France, Mondial 2019, Amical

Les Bleues se rassurent en battant la Chine avant le Mondial

C’était la dernière répétition pour l’équipe de France à une semaine du mondial qu’elle accueille. Résultat : une victoire serrée mais encourageante sur le score de 2-1 face à la Chine.

Les Bleues ont globalement maîtrisé leur sujet face aux Chinoises. Jusqu’au but encaissé à la 52e minute du match, les Francaises n’avaient pas vraiment douté. Le milieu de terrain, privé d’Amandine Henry mais composé de Bilbault, Bussaglia et Thiney, se montrait solide et la défense vigilante, avec une Sarah Bouhaddi confiante et qui met en confiance. L’excellente communication entre les joueuses est à souligner.

Avec Gaëtane Thiney à la baguette, l’équipe de France a moins frappé au but que face à la Thaïlande. Et pour cause, puisqu’en face, la Chine était organisée et bien regroupée. La défense française prise sur les côtés en début de rencontre et mal alignée sur le but adverse a tout de même réalisé une bonne prestation. Les deux latérales, très offensives, n’ont pas oublié de défendre, et Wendie Renard et Griedge M’Bock Bathy n’ont quasiment pas fait d’erreurs. Le but encaissé noircit tout de même le tableau.

Devant, y a du talent

Le trio d’attaque semble être le potentiel trio des Bleues pour le match d’ouverture du mondial. Certes Eugénie Le Sommer est restée sur le banc, mais Valérie Gauvin est définitivement installée au poste de numéro 9. Elle a de nouveau tenté plusieurs têtes et a surtout pesé sur la défense adverse. Sa présence dans la surface a été donc été signée par un but. Elle n’a joué qu’une heure mais a encore marqué des points et servira vraiment de point d’appui à l’attaque française.

Kadidiatou Diani pour sa part a réalisé un match admirable. Tout en dribbles et en percussion, elle qui avait mis un doublé face aux Etats-Unis s’est personnellement occupée de remettre les Bleues devant au score en marquant d’une belle frappe au bout d’une chevauchée dans la défense chinoise. Elle a pu faire étal de sa technique et de sa puissance à l’occasion.

Delphine Cascarino a été moins en vue en première mi-temps, car sans doute plus attendue, mais a tout de même encore offert un festival par moments. Le feu follet sera l’un des fers de lance de l’équipe. Et si elle n’a pas marqué ce soir, elle sera d’autant plus affamée le 7 juin prochain… Ce match amical a été l’occasion pour Corinne Diacre de faire ses derniers réglages. Perisset latérale gauche, Asseyi qui rentre en numéro 9, Geyoro, Laurent et Karchaoui qui entrent en jeu, des mouvements qui ont peu perturbé un collectif bien organisé.

Jérôme Flury
Photo : Anne-Sophie Lecouflet

3 commentaires

  1. […] elle se montre ensuite décisive contre le Danemark. Le 31 mai 2019 face à la Chine elle est encore là pour inscrire son nom sur la feuille de score et assurer sa place. « Valérie Gauvin est définitivement installée au poste de […]

  2. […] elle se montre ensuite décisive contre le Danemark. Le 31 mai 2019 face à la Chine elle est encore là pour inscrire son nom sur la feuille de score et assurer sa place. « Valérie Gauvin est définitivement installée au poste de numéro 9. Elle […]

  3. […] elle se montre ensuite décisive contre le Danemark. Le 31 mai 2019 face à la Chine elle est encore là pour inscrire son nom sur la feuille de score et assurer sa place. « Valérie Gauvin est définitivement installée au poste de numéro 9. Elle […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P