Euro, Bleuettes

L’Espagne attend les Bleuettes en demi-finale de l’Euro U19

Les jeunes Françaises ont conclu la phase de groupe de l’Euro U 19 par un match nul un peu frustrant face à la Norvège. Mais premières de leur groupe, elles affronteront en demi-finales des Espagnoles double tenantes du titre.

6 buts dans un même match et au final pas de vainqueur. Gilles Eyquem se méfiait à raison de la Norvège qui a posé des soucis à une jeune équipe de France largement remodelée après ses deux premiers succès à l’Euro U19. Menant dès la 9e minute grâce à Azzaro, la France s’est fait rejoindre au score à trois reprises. Bragstad répondant à ce premier but dès la 12e. Azzaro signe le doublé à la 34e, Bragstad également à la 40e! Et si Melvine Malard, qui se régale sur le côté gauche, pensait avoir fait la différence à la 77e, c’était sans compter Horte qui marque à la dernière minute du temps réglementaire. 3-3 score final.

Un tournoi déjà réussi

Toutefois cette qualification obtenue brillamment pour le dernier carré par des Bleuettes premières de leur groupe, permet aussi de décrocher un billet pour la prochaine coupe du monde des moins de 20 ans. La dernière s’était déroulée en France, plus précisément en Bretagne, et les Françaises avaient chuté en demies face à l’Espagne.

L’Espagne justement attend désormais la France dans cet euro U19. Les Espagnoles ont terminé 2e du groupe B à égalité de points avec l’Allemagne et sans perdre de matchs, réalisant un nul 0-0 face aux jeunes Allemandes.

C’est vraiment l’objectif qu’on s’était fixé, c’est une réussite. Maintenant on va continuer, on va aller chercher la cerise sur le gâteau.

Gilles Eyquem, le sélectionneur, après la qualification pour les demies.

Les Espagnoles sont double tenantes du titre mais Gilles Eyquem l’assure : « On les connait bien ». La demi-finale s’annonce ouverte entre deux équipes joueuses. Les Pays-Bas qui ont écarté le pays hôte, l’Écosse, 4-0, retrouveront l’Allemagne en demi-finale. Les Bleuettes devront surtout faire attention derrière. Elles ont encaissé des buts à chaque rencontre, et le sélectionneur le reconnait, « on a manqué de rigueur défensivement. » En attaque, les solutions sont nombreuses pour faire trembler l’Espagne, avec Feller, Malard, Azzaro et Baltimore. Il faudra faire trembler les filets pour parvenir en finale !

Jérome Flury

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P