lundi, octobre 25, 2021

Euro U19 : Les Françaises de retour au sommet

Un titre de plus pour les sélections françaises ! Pour la cinquième fois de l’histoire, la France a remporté l’Euro des moins de 19 ans après une édition maîtrisée en Ecosse. Montant en puissance tout au long de la compétition, les filles menées par Gilles Eyquem – qui décroche un troisième titre personnel – ont renversé l’Allemagne en finale.

Les Bleuettes ont à nouveau prouvé leur valeur. Menées pour la première fois de la compétition et ce dès la sixième minute face à l’Allemagne, elles ont subi une douche froide. Mais ont rapidement réagi. « Dès le début, je vois qu’on n’est pas comme on le souhaiterait avec encore un peu de fébrilité. On a du mal à faire face à la puissance des Allemandes. Ce qui me rassure, c’est que le but de Sandy (Baltimore) vient vite », confie le sélectionneur après le match.

Elles ont été exceptionnelles

-Gilles Eyquem, à L’Equipe, après la finale

Le coach était ivre de bonheur après la rencontre. « Je suis très fier d’une chose : les filles ont montré des valeurs, qui, habituellement, sont plutôt attribuées à nos adversaires. Des filles qui ne lâchent jamais, qui sont solidaires et généreuses. Je suis très fier d’elles, elles ont été exceptionnelles, courageuses. Elles y ont cru jusqu’au bout. »

Superlatifs et montée en puissance

La France disputait sa dixième finale, un record, et a remporté son cinquième titre. De plus, Melvine Malard rejoint la liste des meilleures buteuses de l’histoire de la compétition. Vicki Becho, 16 ans, a été la plus jeune buteuse en phase finale depuis Ada Hegerberg en 2011.

C’était la première finale sans présence de l’Espagne depuis 2013. Une Espagne éliminée par les Bleuettes en prolongations en demies. La France, après avoir battu poussivement le pays hôte, l’Ecosse, avant de renverser les Pays-Bas, a ensuite réalisé un spectaculaire nul face à la Norvège. Terminant ainsi en tête de leur poule, les Françaises se sont donc ensuite imposées au bout du suspense face à de redoutables Espagnoles avant de renverser des montagnes en finale. Une montée en puissance tout au long du tournoi.

Les jeunes Françaises ont été étincelantes tout au long du tournoi.
©Sportsfile

Finalement, en deuxième période, c’est sur corner que la France trouve la faille pour la deuxième fois et prend l’avantage. Maëlle Lakrar est là pour marquer ce précieux but. Il reste alors à tenir face à ce redoutable adversaire. L’Allemagne avait battu la France en finale en 2006 et 2008. Et la domination est bien allemande avec 16 tirs. Toutefois, c’était sans compter sur les performances de Lerond aux buts.

Gilles Eyquem ne s’y trompe pas après le match : « On peut faire ressortir la performance de Justine Lerond. Même si elle fait un très beau tournoi, elle nous fait surtout gagner le match contre les Allemandes. »

Au terme du temps additionnel, c’est bien la France qui décroche un nouveau titre, et les sourires rayonnent.  » Il y a vraiment des yeux qui brillent », savourait Gilles Eyquem. Le groupe peut se tourner désormais vers le prochain mondial U20. Bravo les Bleuettes : La relève est déjà là !

Dans l’équipe du tournoi, on retrouve quatre Françaises, une à chaque poste, ossature de l’équipe championne : Justine Lerond (France et Metz) gardienne, Maëlle Lakrar (France et Montpellier) en défense, Sandy Baltimore (France et Paris Saint-Germain) au milieu et l’inévitable Melvine Malard (France et Lyon). Les quatre joueuses représentent quatre clubs de D1 différents.

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P