dimanche, octobre 17, 2021

Issy, c’est presque la D1 !

Le club d’Issy-les-Moulineaux, actuellement premier de son groupe de D2, pourrait accéder à l’élite en fin de saison et rejoindre les autres clubs d’Ile de France déjà présents. C’est bien parti pour, vu l’avance du club en championnat.

Remontées en D2 à l’issue de la saison 2017-2018, puis maintenues, les joueuses d’Issy voient plus haut cette saison. Et le rêve d’une montée en D1 pourrait se réaliser. Actuellement, le club vient seulement de perdre pour la première fois de la saison un match de championnat et pointe en tête de son groupe de D2 avec des statistiques impressionnantes : 13 matchs, 10 victoires, 2 nuls, 1 défaite, 43 buts pour, 9 contre. Meilleure attaque. Meilleure défense. Les joueuses viennent même d’enchaîner cinq victoires consécutives (3-0, 3-1, 5-0, 5-2, 5-0). Qui pourra les arrêter ?

Dimanche 19 janvier, les filles d’Issy recevaient Toulouse, club historique mais luttant pour ne pas quitter la D2 depuis plusieurs saisons. Résultat : une victoire sèche, sur le score de 5 buts à 0, comme l’illustration de la prise de pouvoir d’Issy dans ce groupe A de D2 féminine.

Pour le moment, on ne s’enflamme pas dans le club parisien, qui publiait un communiqué à l’issue de la victoire en déplacement à Montauban en décembre : « Souhaitons à cette équipe de réaliser une phase des matchs retour aussi maîtrisée, afin d’envisager, avec l’humilité et toute la prudence qui s’imposent, un retour parmi l’élite nationale dès 2020. »

Les reines de l’ascenseur

Issy possède justement sept points d’avance sur Montauban, deuxième du classement, et 8 unités de plus que Nantes, ambitieux promu, ainsi que Rodez, relégué à l’appétit aiguisé. Issy a de l’expérience, et si elle a connu de nombreuses descentes ces dernières années, le club dont l’emblème est la chouette a su rebondir. Rétrogradée en D2 en 2013, l’équipe était remontée immédiatement à l’issue de la saison suivante… Pour ne rester encore une fois qu’un an seulement parmi l’élite.

Si l’an passé les joueuses avaient terminé 8e du groupe A, cette saison, Issy est presque irrésistible. Et la montée semble réaliste. Il faudra désormais tenir sur les neuf derniers matchs de la saison. La réception de Montauban lors de l’avant dernière journée peut-être une finale de championnat. Les chouettes ne se sont pas encore envolé, mais elles possèdent aujourd’hui de précieux points d’avance pour réaliser un retour dans l’élite à la rentrée prochaine.

Jérôme Flury
Photo de Une : Laura Pestel

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P