Coupe du monde, Récit, Engagement

Le jour où… Marta a livré un discours poignant

Le 23 juin 2019, au moment de quitter la pelouse après une défaite frustrante au bout des prolongations contre la France en huitième de Coupe du monde, la joueuse légendaire du Brésil, Marta, s’est adressée aux jeunes joueuses à travers la télévision. Un moment fort et un message qui résonnera pour un moment dans les mémoires.

Un coup franc lointain, un pied d’Amandine Henry, la capitaine de la France, et tout bascule. La joie d’un côté, immense dans un stade acquis à la cause des Bleues en ce huitième de finale de la Coupe du monde 2019, et une tristesse dans les yeux des Brésiliennes et de leur capitaine, Marta.

« Le football féminin a besoin de vous pour survivre »

Lorsque la superstar brésilienne s’est adressée à la télévision dans la foulée, très émue, elle n’a pas quitté la caméra des yeux : « Le football féminin a besoin de vous pour survivre. Il faut être plus ambitieuses. Il faut prendre davantage soin de vous. Il faut vous entraîner davantage. Il faut être prêtes à jouer 90 minutes et être capables de disputer 30 minutes supplémentaires. Il faut l’aimer davantage !« 

Encore lucide après les 120 minutes de jeu, la capitaine du Brésil n’a pas pensé qu’à la défaite au moment de se livrer. Consciente qu’il s’agissait sans doute de son dernier match de coupe du monde, compétition qu’elle n’aura jamais gagnée, la buteuse de 33 ans a appelé les jeunes filles de son pays à se lancer. « C’est ce que je demande aux filles. Formiga n’est pas éternelle, Marta non plus, Cristiane non plus. Le foot féminin dépend de vous pour survivre. Pensez à ça, savourez. Pleurez au début pour sourire à la fin.« 

La meilleure buteuse de l’histoire de l’épreuve mondiale, qui a rajouté un 17e but en coupe du monde lors de la phase de groupe en 2019 est une capitaine sur et en dehors des terrains. Marta est notamment ambassadrice pour les femmes à l’ONU. Appréciée par Pelé, celle qui a commencé en club à 14 ans et qui a revêtu la tunique de la sélection brésilienne dès ses 17 ans a marqué 119 buts pour les Auriverdes en un peu moins de 150 sélections.

La « Rainha Marta » avait notamment réalisé un mondial 2007 exceptionnel, finissant meilleure joueuse et meilleure buteuse avec 7 buts. Le Brésil écrase notamment les Etats-Unis en demi-finale (4-0) mais s’incline finalement en finale contre l’Allemagne. Une nouvelle médaille d’argent pour Marta, qui est également parvenue en finale des Jeux Olympiques en 2004 à Athènes et en 2008 à Pékin, à chaque fois stoppée par les Américaines.

Elue six fois joueuse de l’année par la Fifa, Marta a connu une longétivité au plus haut niveau exemplaire et a véritablement inspiré une génération et reste jusqu’à aujourd’hui la seule joueuse dont les empreintes sont visibles près de l’enceinte mythique du Maracana, à côté de celles des plus grandes personnalités du football mondial. Elle en fait incontestablement partie.

Jérôme Flury

3 commentaires

  1. […] n’encaisse aucun but lors du mondial 2007, détournant un penalty en finale face au Brésil d’une étincelante Marta. « Comme gardienne, tu es toujours contente d’arrêter un pénalty. Mais cet arrêt restera […]

  2. […] n’encaisse aucun but lors du mondial 2007, détournant un penalty en finale face au Brésil d’une étincelante Marta. « Comme gardienne, tu es toujours contente d’arrêter un pénalty. Mais cet arrêt restera […]

  3. […] À lire aussi : Le jour où… Marta a livré un discours poignant […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P