Actualités D1, Portrait

Marie-Laure Delie raccroche les crampons

L’attaquante internationale française Marie-Laure Délie, 32 ans, a annoncé sa retraite footballistique après 123 sélections et 65 buts sous le maillot des bleues. C’est également la meilleure buteuse de l’histoire du PSG féminin avec 131 buts. Il est l’heure pour nous de revenir sur cette carrière de pionnière dans le foot.

Après avoir joué les premiers rôles en championnat avec Montpellier (2008-2013) et le PSG (2013-2018), disputé deux finales de ligue des championnes (2015-2017), remporté un challenge de France (2009) et une coupe de France (2018), elle décide à l’été 2018 de signer pour trois ans au FC Metz. La buteuse recherchait un nouveau projet dans lequel elle se sent mise en valeur, utile et qui lui permette de travailler son leadership. Avec le départ de plusieurs cadres et la fin de son contrat avec le Paris St Germain, c’était le moment de débuter un nouveau cycle. En 2019 elle quitte finalement Metz pour Madrid CFF.

Elle avait été lancée en 2009 en équipe de France par Bruno Bini et a porté le maillot bleu à 123 reprises, marquant 65 buts. Elle a notamment disputé les Coupes du monde 2011 et 2015, remporté la She believes cup en 2017 et le tournoi de Chypre en 2012 et 2014. Pour finir elle a été finaliste du championnat d’Europe U19 en 2005 et 2006.

Le 2 mars dernier sur son compte Instagram, elle annonça à ses fans que c’était « le mot de la fin… », « un merveilleux livre se ferme, un autre s’ouvre » écrivait-elle. Elle voulait marquer l’histoire et elle l’a fait ! L’attaquante est la première joueuse ayant fait l’objet d’un transfert payant en D1 féminine. En effet le PSG a racheté à Montpellier la dernière année de contrat de Marie-Laure Délie en 2013. Un procédé quasi-systematique chez les hommes, mais encore inédit chez les dames où les fins de contrats et les arrangement à l’amiable faisaient loi…. La somme de 50 000 euros était évoquée.

« Petite je voulais vivre du foot, jouer en équipe de France et marquer l’histoire. »

-Marie Laure Delie

C’est aussi la meilleure buteuse française en coupe du monde avec 5 réalisations devant Wendie Renard avec 4 réalisations lors de la coupe du monde 2019. Elle est également l’autrice du deuxième but le plus rapide marqué dans cette compétition. L’attaquante était convaincue qu’elle pourrait laisser son empreinte dans le foot et pourrait en vivre.

« Petite je voulais vivre du foot, jouer en équipe de France et marquer l’histoire », disait t-elle dans le livre La grande histoire des Bleues écrit par Claire Gaillard (journaliste à L’Equipe entre 2009 et 2017 et responsable presse et communication au sein du comité d’organisation de la coupe du monde 2019). Le dernier objectif pour la joueuse était de disputer la coupe du monde 2019 l’année dernière en France même si c’était presque inaccessible puisqu’elle n’avait été appelée qu’à une seule reprise lors des quinze premiers mois de l’ère Corinne Diacre, et elle n’a finalement pas pu prendre part à cette aventure. C’est une pionnière du football féminin qui restera à tout jamais dans l’histoire du football. Nous lui souhaitons une bonne continuation et de la réussite dans ses nouveaux projets !

Lison Debonne

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P