dimanche, octobre 17, 2021

Retour sur l’Euro 1989

L’Euro 2021 se déroulera-t-il vraiment en 2021 ? Alors que tous les matchs sont suspendus, nous revenons sur les éditions précédentes des championnats d’Europe. Aujourd’hui, troisième étape avec l’édition 1989, troisième organisée par l’UEFA.

Troisième championnat d’Europe féminin reconnu par l’UEFA et troisième vainqueur ! Au terme de la phase finale à quatre équipes qui se déroule entre le 28 juin et le 2 juillet 1989 en Allemagne de l’Ouest, le pays hôte s’impose et remporte donc son premier titre continental.

La finale est largement remportée par la République Fédérale Allemande, 4-1 face à la Norvège. Ursula Lohn inscrit deux buts, tandis qu’Heidi Mohr et Angelika Fehrmann complètent la marque. Il s’agit du premier titre allemand et du seul qui précède la réunification du pays.

Preuve d’un intérêt croissant, 17 sélections prennent part à la Compétition européenne de football féminin de 1987-89, les deux premières de chaque groupe se qualifiant pour ce qui peut être assimilé à des quarts de finale.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/Milbrett34.jpg
Doris Fitschen, capitaine de la sélection allemande, ici en 1998.
Photo : Wikimedia Commons / Johnmaxmena (talk)John Mena

Le Groupe 1 était relévé avec la Norvège, tenante du titre, l’Angleterre, le Danemark et la Finlande. Les Danoises terminent en tête, devant les Norvégiennes qui se qualifiaient grâce à la différence de buts au détriment des Anglaises. Par ailleurs, les Pays-Bas et la Suède se qualifiaient dans le Groupe 2, l’Allemagne de l’Ouest et l’Italie dominaient le Groupe 3, la France et la Tchécoslovaquie, qui participaient à la compétition pour la première fois, sortaient invaincues du Groupe 4. Au final, ce sont Italie Suède, Norvège et Allemagne qui se retrouve dans le dernier carré.

Favorites, les Allemandes écartent l’Italie aux tirs aux buts tandis que la Norvège bat son voisin suédois 2-1. La Suède remporte la 3e place en prolongation contre l’Italie.

La victoire allemande est celle du collectif : les trois meilleures buteuses de l’édition 1989 sont la Suédoise Lena Videkull, la Norvégienne Sissel Grude (4 réalisations chacune) et l’Italienne Carolina Morace (3 buts). L‘UEFA distingue comme joueuse en or de ce tournoi Doris Fitschen, libéro et capitaine de la sélection allemande. Elle ne le sait pas encore, mais ce titre en appellera d’autres.

Elle a débuté par des matches avec les garçons dans le club de sa ville, à Zeven. Mais au cours de sa carrière, elle découvrira assiste notamment au développement du football féminin aux Etats-Unis. « C’était génial d’être professionnelle de l’autre côté de l’Atlantique. Je gagnais ma vie en jouant au football, j’avais juste à aller m’entraîner et à jouer devant 8 000 ou 10 000 personnes toutes les semaines. En Allemagne, on tournait autour des 500 spectateurs ! »

Doris Fitschen, ici en 2012, a porté à 144 reprises le maillot de la sélection allemande.
© Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons), Janine Kunze und Liz Baffoe – Ernennung zu Sportbotschafterinnen-1134, CC BY-SA 4.0

Du mieux côté Bleues

Les Françaises, après une précédente campagne largement manquée, parviennent à terminer en tête de leur groupe de qualifications. Dès le début des qualifications en 1987, les Bleues battent successivement la Belgique 2-0, la Bulgarie 5-0 et l’Espagne sur ses terres 3-1. Elles enchaînent ensuite quatre nuls consécutifs avant de battre à nouveau la Bulgarie. Invaincues, elles se qualifient pour la suite. Elle ne connaissent la défaite que dans ce que l’on pouvait alors considérer comme des quarts de finale, contre les voisines italiennes, victorieuses 2-0, 2-1.

Retrouvez les éditions précédentes :
L’Euro 1987 remporté par la Norvège sur ses terres.
L’Euro 1984 décroché par les Suédoises.

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P