Actualités D1, Transferts

Quel dernier rempart pour l’Olympique Lyonnais ?

Le départ de Sarah Bouhaddi semble acté, l’OL va devoir réagir : quelle sera la titulaire dans les cages du club six fois champion d’Europe ? La gardienne manquera, incontestablement.

Certes, la défense de l’Olympique Lyonnais est telle que son dernier rempart n’a parfois pas grand chose à faire. Mais pour enchaîner les titres comme le fait le club rhodanien depuis des années maintenant, impossible de se passer d’une gardienne d’exception. Or, le départ de l’internationale française Sarah Bouhaddi, toujours alignée dans les buts de l’OL, sera difficile à combler.

Derrière Sarah Bouhaddi, l’OL compte déjà deux gardiennes : Lisa Weiss (Allemagne) et Katriina Talaslahti (Finlande). L’internationale allemande n’a eu que les miettes derrière Bouhaddi depuis deux saisons. Elle a joué 10 matchs en 2018-2019 et n’en comptait que 3, tous en Coupe de France, cette saison. Son contrat prend fin à l’issue de cette saison. La numéro 1 s’est récemment confiée sur son confinement, mais rien n’est vraiment sûr de son côté : va-t-elle rester à l’OL ? Pour un poste de titulaire ?

La Finlandaise de son côté n’a pas encore porté le maillot de l’OL en match officiel. Et même si son contrat court jusqu’en 2022, il semble difficile d’imaginer le club confier les clés du poste à la jeune joueuse de 19 ans.

Quelles pistes de recrutement ?

L’Olympique Lyonnais serait lancé vers une piste pour remplacer Sarah Bouhaddi : la gardienne espagnole Lola Gallardo. L’internationale de 26 ans, qui compte 30 sélections au compteur, triple championne d’Espagne avec son club de l’Atlético, souffre cette saison de la concurrence de Sari van Veenendal. La meilleure gardienne de la coupe du monde 2019 a rejoint le club espagnol l’été dernier. Mais même en sélection, Gallardo n’était que la suppléante de Sandra Panos au mondial. Son talent reste cependant indéniable et elle pourrait clairement être la titulaire au poste à Lyon.

Sinon, le club du Rhône devrait-il se tourner vers les autres références françaises du poste ? Ou chercher la future numéro 1 des Bleues ? Serait-il possible d’envisager le retour par exemple d’une Pauline Peyraud-Magnin, pas toujours titulaire à Arsenal mais régulière et âgée de 28 ans ? La gardienne a été formée en partie à l’OL et y a joué de 2008 à 2014 puis 5 matchs lors de la saison 2017-2018.

Et de nombreuses jeunes gardiennes se sont révélées les saisons passées, comme Mylène Chavas, championne d’Europe des moins de 19 ans en 2016, et élue meilleure gardienne du mondial des moins de 20 ans. Ou Justine Lerond, révélation du dernier Euro des moins de 19 ans.

Des gardiennes qui malgré leur jeune âge, 22 et 20 ans respectivement, sont déjà titulaires en club, comme Romane Bruneau à Bordeaux et Solène Durand à Guingamp. Une chose est sûre : l’Olympique Lyonnais va avoir besoin d’une belle joueuse pour tourner la page Bouhaddi.

Jérôme Flury

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P