Euro, Histoire

Retour sur l’Euro 1991

L’Euro 2021 n’aura lieu qu’en 2022… Alors que tous les matchs sont suspendus, nous revenons sur les éditions précédentes des championnats d’Europe. Aujourd’hui, quatrième arrêt avec l’édition 1991, qui débouche sur un nouveau succès allemand.

Preuve d’un succès croissant, elles sont 18 équipes au départ, un cinquième groupe de qualification étant ajouté à ce tournoi qui prend pour la première fois la dénomination de UEFA European Women’s Championship. Mais la victoire finale répondra à une logique qui va peu à peu s’imposer en Europe : l’Allemagne est trop forte. En finale, elle devra certes passer par la prolongation pour se défaire d’une sélection historique en Europe, la Norvège. Mais sa victoire 3-1 le 14 juillet vient récompenser une compétition maîtrisée.

Après la phase de qualifications, la Norvège et l’Allemagne sont les deux équipes qui se distinguent en quarts de finale de la compétition, qui se jouent sur des matchs aller-retour en novembre et décembre 1990. Alors que le Danemark gagne 1-0 après prolongation face aux Pays-Bas au match retour et que l’Italie passe grâce à la règle du but à l’extérieur face à la Suède (1-1, 0-0), la Norvège balaye 4-1 la Hongrie et l’Allemagne fait encore plus fort, écrasant 6-1 l’Angleterre.

La première demi-finale, qui s’est jouée le 10 juillet 1991, opposait deux équipes nordiques, le Danemark et son voisin Norvégien. C’est au terme d’un match accroché et conclu sur le score de 0 à 0 que la Norvège l’emporte, aux tirs aux buts (8-7). L’autre demi-finale, qui se déroule le lendemain, tourne en revanche nettement en faveur des Allemandes, qui l’emportent 3-0 contre l’Italie. Avant de marquer à nouveau 3 buts en finale.

La France reste à quai

Heidi Mohr se régale avec 7 buts sur l’ensemble du tournoi final et Silvia Neid, la capitaine qui marque également en finale, est étincelante. La joueuse de 27 ans, qui portera à plus de cent reprises la tunique allemande, rend hommage à leur entraîneur pour ce nouveau titre. « Ce sacre nous a rendu très fiers et nous ne pouvons pas suffisamment remercier Gero Bisanz – il a orchestré ce succès. »

Silvia Neid fera encore longtemps le bonheur de sa sélection et remporte sur le banc la Coupe du monde en 2007, son équipe n’encaissant aucun but grâce notamment à la gardienne Nadine Angerer, et le championnat d’Europe 2009.

La France, qui visait toujours une première participation au dernier carré qui lui avait manqué de peu lors de l’édition précédente, se rate. Les Bleues terminent deuxième de leur groupe de qualification et ne sont donc pas qualifiées pour les quarts. Elles se sont inclinées lors de leurs deux matchs face à la Suède, 2-0 et 4-1.

Retrouvez les éditions précédentes :
L’Euro 1989, premier titre de l’Allemagne
L’Euro 1987 remporté par la Norvège sur ses terres
L’Euro 1984 décroché par les Suédoises

Jérôme Flury

Photo de Une Anders Henrikson

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P