dimanche, octobre 17, 2021

Liste de Corinne Diacre : et si on parlait football ?

L’équipe de France dispute vendredi un match crucial face à l’Autriche en vue de la qualification pour l’Euro 2022. La liste initiale de 23 joueuses, très attendue, semblait difficilement critiquable sur le plan sportif.

« Ah il suffit de hausser la voix pour être rappelée! », « Bouhaddi reste de côté tiens donc » : les commentaires vont bon train depuis la communication de la nouvelle liste des appelées en sélections par Corinne Diacre. Mais alors qu’un match très important concernant les qualifications au prochain euro arrive ce 27 novembre contre l’Autriche, ne serait-il pas plutôt l’heure de parler football ? Et à ce compte-là, la liste concoctée par la sélectionneure alors que plusieurs internationales sont blessées semblait présenter des qualités nombreuses.

À lire aussi : Sarah Bouhaddi clarifie sa position au sujet de l’équipe de France

Corinne Diacre semble en effet stabiliser son groupe, malgré les remous. Amandine Henry est bien sûr de retour, les cadres lyonnaises comme Majri, Renard ou Le Sommer (avant de déclarer forfait) sont là. Surtout, ligne par ligne, le 11 tricolore des derniers matchs aurait convaincu l’ancienne défenseure.

Une attaque de feu

En défense par exemple, alors que Renard n’avait pas été titularisée contre la Macédoine du nord, Corinne Diacre avait renouvelé sa confiance aux jeunes Estelle Cascarino et Elisa De Almeida, qui ont connu leurs 4 et 5 sélections en équipe de France avec la sélectionneure actuelle. Griedge M’Bock étant toujours indisponible, Diacre a rappelé cette fois toutes les joueuses qu’elle a l’habitude d’aligner en défense dont De Almeida et Cascarino qui marquent des points en vue des prochaines compétitions.

En attaque, la sélectionneure avait des choix à faire malgré l’absence de Gauvin. Pas d’Ouleymata Sarr ni de Melvine Malard cette fois, mais difficile de ne pas retenir en sélection une des 6 finalement appelées, Viviane Asseyi (Bayern Munich), Emelyne Laurent (Atletico Madrid), Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto (Paris SG) et enfin Delphine Cascarino et Eugénie Le Sommer (OL) étant toutes décisives en club en ce début de saison.

Un milieu plus fourni

Alors que la dernière fois, la sélectionneure avait appelé un grand nombre d’attaquantes et peu de milieues, la liste semble cette fois plus équilibrée, avec notamment le retour d’Henry, mais aussi la présence de Charlotte Bilbault, qui avait connu quelques soucis physiques mais rayonne sur le milieu de terrain bordelais, Grace Geyoro également lumineuse à Paris, Amel Majri toujours plus offensive et Kenza Dali, déjà 7 matchs, 2 buts et 1 passe décisive en championnat d’Angleterre cette saison. Il pourrait être nécessaire de remporter la bataille au centre du terrain face à une sélection autrichienne très intéressante qui dispose de plusieurs joueuses d’expérience à ce poste.

Seule la présence de Maéva Clemaron peut paraître plus surprenante, la Française étant peu titularisée à Everton, mais la sélectionneure a balayé la question d’un journaliste à ce propos.

« Elle ne joue pas beaucoup que depuis quelques semaines, elle a participé au début de saison. Vos informations ne sont pas tout à fait bonnes. »

Corinne Diacre, à un journaliste lui demandant pourquoi Clemaron figure dans la liste malgré un temps de jeu famélique avec son club.

Plusieurs joueuses comme Claire Lavogez à Bordeaux, Kheira Hamraoui à Barcelone ou même Léa Le Garrec à Fleury par exemple peuvent prétendre à une place dans ce milieu bleu.

Le quiz : Connaissez-vous toutes les joueuses sélectionnées par Corinne Diacre ?

Il faut bien reconnaître que cette liste, la dernière de l’année et qui arrivait dans un contexte sportif et extrasportif complexe, est belle et porte la patte de la sélectionneuse qui a convoqué un groupe cohérent. Les divers (et nombreux) forfaits de dernière minute, qui ont mené Diacre à appeler Sandy Baltimore, Julie Thibaud, Oriane Jean-François et Clara Matéo ne rendent pas cette équipe de France moins alléchante. Corinne Diacre a rappelé à de nombreuses reprises que les choix étaient les siens et qu’elle les assumait. L’équipe qu’elle s’apprête à aligner face à l’Autriche connait de toute manière sa mission : gagner pour décrocher la place qualificative au prochain Euro.

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P