vendredi, octobre 22, 2021

France-Autriche : Les notes du match !

Quelle rencontre maîtrisée de la part des Bleues face à une Autriche trop peu entreprenante. S’il fallait dégager des individualités, les buteuses Katoto et Renard ou la passeuse Majri auraient certainement les oscars. Mais toute l’équipe mérite la moyenne. Note collective : 6,96.

Pauline Peyraud-Magnin a vécu une soirée tranquille. Trop tranquille. Elle n’a quasiment pas touché le ballon, les Autrichiennes n’étant dangereuses qu’une fois peut-être sur corner.
Note : 5,5

Sakina Karchaoui, a régalé sur son côté gauche, comme souvent. La titulaire indiscutable sur ce flanc a enchaîné les montées offensives et son entente avec Majri a fait des étincelles à plusieurs reprises.
Note : 7,5

Wendie Renard était sortie furieuse de la rencontre entre l’OL et le PSG. Elle a ouvert le score d’une tête puissante et rageuse qu’elle sait si bien faire et s’est montrée à nouveau impériale derrière et impassable. Les Autrichiennes ont toutefois globalement mené peu d’attaques sur le camp bleu.
Note : 7,5

À lire aussi : La France surclasse l’Autriche et file vers l’Euro 2022

Elisa De Almeida a livré un bon match, sérieux dans l’axe. Aux côtés de Wendie Renard (121 sélections), la jeune montpelliéraine, alignée pour sa part pour la 5e fois seulement sous le maillot bleu a pourtant semblé très à l’aise dans ce onze, n’hésitant pas parfois à défendre haut, comme elle sait le faire.
Note : 7

Eve Perisset a commis quelques erreurs en début de match avant de gagner peu à peu en précisions. Au-delà de son apport offensif, la latérale a bien couvert les rares tentatives offensives de l’Autriche et a contribué à limiter les occasions adverses.
Note : 6,5

Charlotte Bilbault est une vraie taulière du milieu et ce soir encore, elle a prouvé son importance. Brillante à la récupération, très intéressante dans la distribution du ballon (elle aurait pu signer une passe décisive sur une belle balle distillée à Majri dans la surface), elle a été très en vue. Le milieu français a été très bon ce soir face à une faible Autriche, Bilbault semble incontournable dans cette équipe.
Note : 7

Grace Geyoro a démarré le match tambour battant, sur le rythme de ce qu’elle a récemment proposé contre l’Olympique Lyonnais. La Parisienne aurait même pu être récompensée par un but sur une de ses percées offensives mais sa frappe cadrée a été bien arrêtée par Zinsberger. Moins tranchante en seconde mi-temps, la jeune joueuse fait partie de ce solide milieu bleu qui a livré une grande prestation ce soir.
Note : 6,5

Amandine Henry est apparue déterminée, brassard bien ficelé sur le bras. Inspirée, elle a tenté sa chance, sans succès, jouant assez haut et distribuant de bons ballons. Mais, encore un peu « timorée », des mots de Camille Abily, pas encore complètement confiante, la Lyonnaise a tout de même été moins active que ses partenaires du cœur du terrain. Un match propre toutefois
Note : 6

À lire aussi : Le match d’Amandine Henry décortiqué

Amel Majri a été lumineuse, virevoltante et insaisissable par moments. Bouillonnante, elle a également été décisive sur coups de pieds arrêtés, signant une passe décisive, et peut-être même une deuxième, grâce à des ballons idéalement placés au coeur de la surface sur la tête de Renard ou au premier poteau sur le troisième but. Son entente avec Karchaoui fait plaisir à voir et même si deux ou trois défenseures étaient parfois à son marquage, elle parvenait encore à s’en sortir.
Note : 7,5

Delphine Cascarino multiplie ses attaques et ses dribbles, rencontre après rencontre, et malgré une défense aiguisée sur l’attaquante lyonnaise, celle-ci s’est illustrée par une superbe passe décisive pour un centre milimétré pour la tête de Katoto. Récemment nominée parmi les finalistes du trophée The Best, Cascarino reste toujours aussi dangereuse.
Note : 7

Marie-Antoinette Katoto est parfaite. Rapide, toujours bien placée, technique, inspirée déjà il y a quelques jours face à l’OL dans le choc au sommet de la D1 Arkema, la Parisienne est létale. Deux buts, un de la tête sur un joli centre, un du bout du pied en jaillissant au second poteau sur un corner, Marie-Antoinette Katoto a parfaitement saisi ‘l’occasion’ de l’absence de Gauvin dans ce rassemblement. Dans ce match, Katoto a aussi servi de point d’appui sur plusieurs passes et jeux techniques. Elle a été la numéro 9 idéale de son équipe ce soir.
Note : 8,5

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P