lundi, septembre 20, 2021

Amandine Henry : un match appliqué

Dire qu’Amandine Henry était attendue au tournant serait un euphémisme. Après sa sortie fracassante dans le Canal Football Club et les propos acerbes qu’elle a tenus au sujet de la sélectionneuse Corinne Diacre, Amandine Henry n’avait pas le droit à l’erreur. Après les paroles les actes.

Face à l’Autriche ce vendredi, la capitaine des Bleues a livré une prestation sérieuse sans pour autant être éblouissante. Elle est montée en puissance jusqu’à sa sortie à l’heure de jeu sans en faire trop. Dans la mesure, comme à son habitude. Très propre dans ses transmissions, elle n’a pas pris de risques considérables et a touché très peu de ballons en première mi-temps, laissant ses partenaires faire la différence et écraser l’Autriche (3-0 score final).

Avant la rencontre, Henry avait déclaré que « L’objectif n’a jamais été perdu de vue. On avait l’intention de toutes se réunir pour se regarder entre quatre z’yeux. On est vraiment ensemble pour aller chercher la qualification. » Un état d’esprit qu’elle a transposé une fois arrivée sur la pelouse du Roudourou. On l’a vu prendre son rôle très au sérieux, huit longs mois après sa dernière apparition en équipe de France. La Lyonnaise a n’a eu de cesse de donner des consignes à ses partenaires et s’est efforcée de les replacer tout au long de la rencontre à renfort de gestes et de paroles. Une fois remplacée, elle a tendu la main à Corinne Diacre. Un geste qui peut paraître anecdotique mais qui est pourtant si symbolique.

À lire aussi : Les notes de France-Autriche

Positionnée dans un milieu à trois, la capitaine des Bleues a été bien aidée par ses deux acolytes au milieu, Grace Geyoro et Charlotte Bilbault. À elles trois, elles ont dominé leurs adversaires aussi bien dans l’utilisation du ballon que dans les phases de récupération. Même si elle est apparue bien moins à son avantage que ses comparses, Henry s’est projetée vers l’avant dès qu’elle en a eu la possibilité. Elle était ainsi à la réception d’un centre de Delphine Cascarino dans le premier quart d’heure et s’est même essayée d’une reprise de volée des 20 mètres, malheureusement trop enlevée.

Sa prestation ne marquera pas l’histoire de la sélection. Ni la sienne. Mais l’essentiel était ailleurs. Porter à nouveau le maillot Bleu, ressentir la pression d’une convocation, retrouver ses partenaires et participer à la qualification directe pour l’Euro 2022. Voilà l’essentiel. Pour le reste Corinne Diacre a annoncé au micro de W9 qu’elle déciderait si « La discussion aurait lieu à la fin du stage ou non ». En attendant les Bleues ont rempli leur mission. Et Amandine Henry a signé son retour.

À lire aussi : Amandine Henry et les Bleues, une histoire de première

Mickaël Duché

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P