L'actu Ligue des champions

Quatre choses à savoir sur la Juventus, adversaire de l’OL en Ligue des championnes

Juventus Turin Italie

Une équipe récente et composée de la moitié de la sélection nationale d’Italie. À quoi s’ajoute des expériences européennes mitigées. Voici les quatre choses à retenir de la Juventus, l’adversaire de l’OL, ce mercredi 9 décembre (15 heures), en Ligues des championnes.

La Juventus n’a que trois ans d’existence 

La Juventus a une histoire vraiment récente. Bien que le football féminin ait déjà existé à Turin, l’histoire de la sélection féminine des Bianconeri a débuté en juillet 2017. Après la possibilité offerte par la Fédération Italienne de Football aux clubs masculins de Série A d’investir dans le football féminin, l’institution turinoise détenue par la famille Agnelli a décidé de reprendre la licence de Cuneo Calcio, un club réputé pour sa sélection féminine et qui évoluait déjà en Elite.

Ce rachat, qui a permis à la Juventus de s’installer dans le paysage de football féminin, a été un véritable succès. Dès la première saison, en 2017-2018, le club de la Vieille Dame a remporté le championnat d’Italie, devant la Fiorentina. Un titre que la Juventus a conversé par la suite, en 2019 et plus récemment en 2020.

50 % des joueuses évoluent avec l’équipe nationale d’Italie

À l’image de Rita Guarino, ex-buteuse internationale italienne très renommée (99 sélections, 35 buts) qui dirige la Juventus depuis sa création, la moitié de l’effectif évolue en équipe d’Italie. Et beaucoup d’entre elles étaient présentes lors du dernier mondial organisé en France. Ces dernières ont néanmoins été éliminées en quarts de finale, contre les Pays-Bas.

Parmi elles, l’indéboulonnable Laura Giuliani, dans la cage italienne, accompagnée de Sara Gama et Lisa Boattin en défense. Alors qu’Aurora Galli et Valentina Cernoia étaient positionnées dans l’entrejeu, Barbara Bonansea officiait aussi sur le front de l’attaque.

La Juventus a du mal sur la scène européenne

Néanmoins, malgré un effectif calibré pour rivaliser avec les plus grands, la Juventus n’a jamais vraiment excellé sur la scène européenne. Même si le projet existe depuis peu (seulement deux participations), le club turinois n’a jamais dépassé les 16es de finale de la Ligue des champions.

En 2018, les Italiennes s’étaient inclinées contre les Danoises de Brondby (2-2 puis 1-0). L’année suivante, elles n’ont pas vu le jour contre le FC Barcelone (2-0 puis 2-1).

Une défaite contre l’OL l’été dernier

La Juventus s’est récemment opposée à deux clubs français. En match de préparation, cet été, le club italien a joué contre Montpellier. Et malgré le fait qu’Anouk Dekker, l’attaquante montpelliéraine, avait réduit l’écart en fin de match, la Juventus en était sortie victorieuse (2-1).

À lire aussi : Eugénie Le Sommer (OL) absente contre la Juventus

En revanche, confrontées à l’Olympique Lyonnais, les joueuses transalpines n’ont pas réussi à reproduire telle performance. Wendie Renard (29e), Kadeisha Buchanan (33e) et Melvine Malard (78e) avaient toutes les trois participé à la victoire lyonnaise (3-0). Nonobstant, depuis cette défaite en août dernier, la Juventus n’a plus jamais perdu (série de 10 victoires). Leur dernière défaite en match officiel remonte au 25 août 2019, contre le Barça en coupe d’Europe.

Jean Verdon
Photo de Une : Images de Threecharlie et de Città di Parma / Wikimedia Commons

4 commentaires

  1. […] À lire aussi : Quatre choses à savoir sur la Juventus […]

  2. […] À lire aussi : Quatre choses à savoir sur la Juventus […]

  3. […] À lire aussi : Quatre choses à savoir sur la Juventus, adversaire de Lyon en C1 […]

  4. […] À lire aussi : Quatre choses à savoir sur la Juventus […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P