lundi, septembre 20, 2021

L’Atletico, la filière française

La milieue de terrain Aminata Diallo a été prêtée pour six mois par le Paris Saint-Germain au club espagnol de l’Atletico de Madrid en ce mois de janvier 2020. La Française de 25 ans retrouvera plusieurs compatriotes dans cette équipe dont l’accent sonne de plus en plus français.

Une de plus ! Le club madrilène de l’Atletico cultive sa filiale française avec l’arrivée d’Aminata Diallo en ce mois de janvier 2020. La milieue de terrain sort d’une expérience intéressante avec un prêt aux Etats-Unis, dans le club des Royal Utah, qui connaît malheureusement désormais des heures difficiles. Son club du Paris Saint-Germain, leader du championnat de France, a décidé de la prêter pour six mois à l’Atletico, qui accueille une 5e Française dans ses rangs.

À lire aussi : Entretien exclusif – Olivier Echouafni : « C’est un déclic d’avoir enfin battu Lyon »

Aujourd’hui, le club madrilène possède en effet des Françaises à chaque ligne. Il en va ainsi de la gardienne titulaire et également numéro 1 en sélection, Pauline Peyraud-Magnin, en passant par la défenseure Grace Kazadi, prêtée par l’OL jusqu’à l’attaquante Emelyne Laurent, également prêtée par le multiple champion de France, le club espagnol se met au français.

Aminata Diallo retrouvera également Aïssatou Tounkara. La plus ancienne Bleue de l’effectif madrilène est présente au club depuis 2018 et est incontournable en défense. Actuellement 3e au classement, la faute notamment à une défaite à domicile face au voisin du Madrid CF le 13 décembre, l’Atletico court après un titre qui lui a échappé l’an dernier, le FC Barcelone s’emparant du trophée.

L’Atletico en course sur plusieurs tableaux

Les Barcelonaises se montrent pour le moment intouchable avec dix victoires en autant de matchs, tandis que la deuxième place est occupée par le nouveau venu dans le championnat, le Real Madrid, anciennement CD Tacon, peut compter sur une Kosovare Asllani dans une forme étincelante. Insuffisant pour l’Atletico qui est quatre fois champion national (1990, 2017, 2018 et 2019) et reste donc sur une place de vice-champion.

L’équipe n’a en revanche eu aucune difficulté à franchir les seizièmes de finale de la Ligue des Championnes. Les Espagnoles ont effectivement écarté le Servette Genève 9-2 sur l’ensemble des deux matchs. Aminata Diallo, âgée aujourd’hui de 25 ans, devrait ainsi avoir l’occasion de jouer des matchs dans diverses compétitions. Elle espère peut-être retrouver un jour le maillot de l’équipe de France, qu’elle n’a plus porté depuis avril 2018.

Si l’Atletico affiche un nombre élevée de Françaises dans ses rangs, le club semble illustrer un mouvement plus général de départ en Espagne. Méline Gérard (Betis), Kheira Hamraoui (Barcelone) ou encore Sandie Toletti (Levante) font d’ailleurs le bonheur de leurs équipes. De plus Marie-Laure Delie, aujourd’hui retraitée des terrains mais qui avait été la première joueuses à faire l’objet d’un transfert payant dans le championnat de France, n’avait pas hésité non plus à signer au Madrid CF.

Par ailleurs, l’Atletico multiplie les échanges avec les clubs de D1 Arkema. Virginia Torrecilla était arrivée depuis Montpellier en 2019, tandis que rien que cet été, Elena Linari (Bordeaux) et Lola Gallardo (Olympique Lyonnais) ont rejoint le championnat de France. De bonnes relations qui devraient se poursuivre entre ce cador européen et l’élite française.

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P