lundi, septembre 20, 2021

Cinq choses à savoir sur Malia Berkely, nouvelle joueuse de Bordeaux

Malia Berkely s’est engagée avec Bordeaux pour les 18 prochains mois. La joueuse de 22 ans vient directement du championnat universitaire américain où elle a tout gagné. En plus d’être devenue une défenseure renommée, elle a montré des aptitudes mentales et scolaires impressionnantes.

Elle a tout gagné dans le giron universitaire américain

Avant de signer à Bordeaux, Malia Berkely a brillé avec l’équipe universitaire de Floride. À tel point qu’elle a marqué l’histoire du championnat ACC, qui est la première division universitaire de la côte atlantique. En cinq saisons sous le maillot grenat et or, Berkely a glané trois titres de conférence (2016, 2018, 2020) et un sacre national (2018).

À lire aussi : Bordeaux, troisième puissance française

L’Américaine a également empilé les récompenses individuelles. Elle a été désignée joueuse défensive de l’année en 2019 et 2020, devenant la première footballeuse de l’histoire de l’ACC à remporter deux fois de suite cette reconnaissance. Avec elle, la défense des Florida State n’a concédé que 48 tirs, dont seulement 29 cadrés, en 11 matches.

Elle était l’une des meilleures défenseures du championnat

Malia Berkely s’est donc imposée comme une référence défensive de sa génération. Après son départ, son ancien entraîneur, Mark Krikorian s’est voulu particulièrement élogieux : « Malia est devenue l’une des meilleures défenseures centrales du pays. J’espère qu’elle continuera sur la même voie et qu’elle aura une chance de se frayer un chemin dans l’équipe nationale féminine américaine. Je ne lui souhaite que le meilleur et j’apprécie tous les efforts qu’elle a déployés pour aider à bâtir notre équipe. »

Malia Berkely sait aussi être une véritable menace offensive. Lors de la saison 2019-2020, elle enregistrait deux buts et quatre passes décisives en onze matches. Son tout premier but en saison régulière (voir vidéo ci-dessus) atteste de ses qualités d’attaque. Berkely avait marqué d’un missile de 30 mètres au cours des prolongations du deuxième match de la saison. En tout, elle a délivré 14 caviars pour 4 buts en 84 rencontres.

Elle va retrouver Estelle Cascarino

En signant en terre girondine, Malia Berkely va devenir coéquipière d’une défenseure qu’elle a déjà affrontée. Il s’agit de la Française Estelle Cascarino. Les deux femmes s’étaient retrouvées sur le pré en avril 2019 à l’occasion d’un tournoi international U23. La milieu de terrain bordelaise Ella Pallis figurait également sur la feuille de match mais elle n’était pas entrée en jeu. La France s’était imposée 3-1 grâce à des buts de Marie-Antoinette Katoto, Clara Mateo et Louise Fleury. Des joueuses que l’Américaine de 22 ans aura le plaisir de retrouver en D1 féminine cette année.

Elle était une élève brillante

View this post on Instagram

A post shared by Malia Berkely (@malia_berkely)

Durant son parcours universitaire, Malia Berkely ne s’est pas uniquement focalisée sur sa passion. Elle a également réussi un parcours scolaire parfait. « Elle a fait du très bon travail en cours, sur le terrain, et pour notre communauté« , saluait son ancien coach Mark Krikorian. En effet, la néo-Bordelaise a quitté la fac avec un bachelor et une maîtrise en administration des affaires. C’est tout simplement le diplôme international d’études supérieures le plus élevé dans le domaine de la conduite globale des affaires.

Elle a été victime d’une grave blessure en 2017

À 18 ans, la jeune Berkely entamait sa deuxième saison en Floride avec des rêves plein la tête quand une vilaine blessure a stoppé net son ascension. La défenseure souffrait alors d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou. L’une des blessures les plus redoutées dans le monde du foot. Mais pas de quoi rebuter la jeune adulte de l’époque : « J’ai tout fait pour surmonter cette épreuve. Deux jours après l’opération, j’ai jeté mes béquilles sur le côté. Et je ne les ai plus jamais portées. Je voulais juste me concentrer sur mon retour et avoir des pensées positives ».

Cette ténacité l’a conduite sur le toit du championnat universitaire l’année d’après. Berkely a été la seule joueuse de son équipe à disputer l’intégralité des 27 rencontres dans la peau d’une titulaire. Plus impressionnant encore, elle n’a raté que 20 petites minutes et a été la joueuse la plus utilisée. Une chose est sûre, Bordeaux pourra compter sur Malia Berkely.

Mickaël Duché et Clément Gauvin

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P