L'actu Ligue des champions, ITW

Jean-Luc Vasseur : « Nous avons autant de talent sur le banc que sur le terrain »

Jean-Luc Vasseur après la victoire de Lyon face à Brondby en Ligue des champions.

Jean-Luc Vasseur après la victoire (2-0) de Lyon en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions ce jeudi face à Brondby : Je suis satisfait par la production de mon équipe. Ce n’était pas évident d’être face au bloc de Brondby, le mur de l’Atlantique, avec peu d’espace. Il nous a manqué de la détermination et de la conviction dans le dernier geste. À l’image du but de Nikita Parris : sur le premier centre elle est restée derrière la défenseure mais sur le second elle est passée devant et a marqué un superbe but.

Sur le dispositif tactique (4-3-3 avec Macario en pointe et Karchaoui plus Parris dans les couloirs) : Avec le type de joueuses que nous avions, je voulais Nikita Parris et Sakina Karchaoui sur les ailes. Ce sont des joueuses qui bougent beaucoup et qui sont très dynamiques. La notion de de percussion était la clé. Nous sommes bien passées sur les côtés et nous avons centré avec application.

On est toujours aussi fort dans le jeu et défensivement.

Sur le manque d’efficacité : On est toujours aussi fort dans le jeu et défensivement mais si on met deux buts de plus ça change la physionomie et l’équipe d’en face s’écroule. On doit continuer et l’équipe doit se libérer. On a habitué les gens à faire des scores fleuves mais ça reste du foot. Les filles ont créé, tenté et cherché à varier. On a marqué mais peut-être pas assez pour contrôler complètement ce huitième de finale mais on le fera au retour.

Sur l’enchaînement des matches en mars : Il y a différentes écoles. Pour moi, c’est comme un slalom. Avec cette victoire, nous avons déjà franchi la première porte et c’est ce qui va nous mettre dans le rythme. C’est bien d’enchainer les matches. À moi de trouver les solutions pour choisir la meilleure équipe du moment. On sera présentes au mois de mars mais aussi en avril et en mai.

Sur les entrées décisives de Melvine Malard et Janice Cayman : On a autant de talent sur le banc que sur le terrain. Celles qui rentrent sont plus fraiches et peuvent plus facilement apporter leur talent et leur énergie. Je suis ravi pour Malard et Cayman. Elles se révèlent dans cette compétition.

La réaction de Nikita Parris :
« J’étais heureuse de marquer mon premier but en Ligue des champions. Je le fais pour l’équipe, c’est la chose la plus importante pour moi. Nous devons donner du crédit à Brondby. Elles étaient fortes avec dix joueuses qui ont bien défendu. Elles jouent avec beaucoup de cœur, c’est vraiment dans leur nature. Elles ont une bonne défense mais nous sommes surtout contentes d’avoir gagné. Catarina Macario a fait un très bon premier match. C’est une joueuse très professionnelle, très généreuse et qui offre des ouvertures. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P