vendredi, septembre 17, 2021

Chelsea fait tomber Wolfsburg (2-1) et croit en ses chances !

C’était l’une des affiches majeures de ces quarts de finale aller, le match entre Chelsea et Wolfsburg n’a pas déçu ce 24 mars, le résultat étant un petit événement : les finalistes de la dernière édition perdent cette manche aller, malgré leurs efforts, 2-1 contre le club londonien.

Chelsea l’a fait ! Du moins sur ce match aller, elles ont vaincu leur bête noire. Le choc contre Wolfsburg, finaliste de la dernière édition de la Ligue des championnes, était attendu. « Maintenant, notre moment est arrivé », annonçait Chelsea sur ses réseaux en amont de la rencontre. Avant ce quart de finale, jamais le club anglais n’avait battu son adversaire sur un match à élimination directe en Ligue des Championnes. Pire, Wolfsburg l’avait emporté 4-1 (au cumulé) en huitièmes en 2015-2016, 3-1 en seizièmes en 2016-2017 et 5-1 en demies en 2017-2018.

Mais cette fois, une nouvelle page semblait pouvoir s’écrire. Chelsea s’est constitué une armada offensive tout en établissant des séries de victoires en championnat grâce à leur défense de fer. Avant le match de ce 24 mars, il était difficile de s’avancer à un pronostic. Wolfsburg, actuellement 2e de son championnat, avançait moins assuré qu’habituellement contre ce club anglais en progression constante d’année en année, seulement défait 3-2 par l’OL en demies la saison dernière.

À lire aussi : Ligue des championnes : Chelsea est-il armé pour l’Europe ?

Les championnes d’Allemagne ont pourtant plutôt eu les occasions contre le champion d’Angleterre. Mais elles ont dû faire face à une Ann-Katrin Berger des très grands soirs, elle qui avait déjà sorti des penalties contre l’Atletico au tour précédent. Avec une quinzaine de tirs au but sur l’ensemble de la rencontre, les Allemandes n’ont pas démérité.

Chelsea frappe deux fois

À la pause, le score est encore nul et vierge et Wolfsburg semble dominer les débats malgré l’absence de possession du ballon dans ce quart de finale qui se joue au Szusza Ferenc Stadium, en Hongrie. Les Anglaises plient sans rompre et partent également à l’assaut. Et dix minutes après le début de la seconde période, elles trouvent la faille.

L’action est superbe, en une touche de jeu, Ji distribue la balle à Kirby qui, dos au but, trouve Kerr sur une frappe en pivot. L’Australienne élimine la gardienne sur un dribble et ouvre la marque. La star arrivée au mercato hivernal 2019-2020 en Angleterre est imitée onze minutes plus tard par une autre recrue phare du club, Pernille Harder… ancienne de Wolfsburg.

C’est sur une interception de la mouvante Kirby, qui remise sur Kerr dans l’axe, elle-même redonnant le ballon à la joueuse danoise, que Chelsea fait le break. Pas le temps de trop profiter de cet avantage au score. En effet, les Allemandes obtiennent un penalty, le 4e concédé par Chelsea sur les trois derniers matchs dans la compétition. Dominique Janssen réduit la marque. Elle permet à Wolfsburg de maintenir des chances de qualification même si l’avantage reste aux Londoniennes après le gain de cette première manche.

Jérôme Flury

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P