mercredi, octobre 27, 2021

Lyon remporte la première manche de Ligue des champions sur le fil face au PSG

Lyon a soufflé le quart de finale aller de la Ligue des championnes sur le fil grâce à un but de Wendie Renard sur penalty (1-0) ce mercredi face au PSG.

Les Parisiennes l’avaient dit et répété. La victoire en championnat contre l’ennemi lyonnais les avait décomplexées. Elles avaient également annoncé vouloir remporter ce quart de finale aller de Coupe d’Europe en mettant les mêmes ingrédients que quatre mois plus tôt. C’est donc en se positionnant très haut sur le pré et en insufflant un pressing très intense que les joueuses de la capitale ont abordé la rencontre.

À lire aussi : La fiche du match PSG – OL

Leur stratégie aurait pu s’avérer payante dès la première minute lorsque Kadidiatou Diani trouvait le petit filet extérieur après un joli déboulé sur le couloir droit. Cette action, initiée par un une-deux avec sa compère Marie-Antoinette Katoto allait servir de catalyseur. En l’absence de Sandy Baltimore, diminuée après avoir contracté le Covid-19, les leader du championnat n’ont jamais desserré l’étau jusqu’à cette 86e minute et le penalty cruellement concédé par Formiga puis transformé par Wendie Renard.

Les Lyonnaises ont tenu bon grâce à Sarah Bouhaddi, laquelle allait s’employer pour éviter que Katoto ouvre le score sur une action copie conforme au match de novembre (11e). La gardienne lyonnaise allait ensuite écoeurer tour à tour Sara Däbritz (17e), Diani (21e) et Ramona Bachmann (33e). Il en fallait plus pour faire plier les quintuples championnes d’Europe en titre.

L’histoire se répète

Les joueuses de Jean-Luc Vasseur sont revenues des vestiaires avec de meilleures intentions. Elles ont répondu au pressing parisien en étant plus agressives, ne concédant que des miettes en défense. Très en difficulté en première période, le milieu de terrain s’est fait plus dense et plus présent. Surtout après les entrées d’Eugénie Le Sommer et de Damaris Egurrola à la place d’une Saki Kumagai en demi-teinte et d’une Dzsenifer Marozsan empruntée.

À lire aussi : Le calendrier de la Ligue des championnes

La deuxième période, plus terne bien que très engagée, est tombée dans le rythme qui convenait parfaitement aux Rhodaniennes. Il faut dire qu’un match nul et vierge les plaçait en très bonne posture dans l’optique du retour. Lyon a fait encore plus fort en profitant d’un penalty en toute fin de match pour crucifier le PSG (86e). Paredes se voyait sanctionnée pour avoir dégagé à bout portant sur la main de la Brésilienne de 43 ans. Comme la saison passée en demi-finale, c’est la capitaine Renard qui a été l’unique buteuse de la rencontre.

Mickaël Duché

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P