mardi, octobre 26, 2021

Fran Kirby, le phénix de Chelsea – Quatrième chapitre

La buteuse anglaise Fran Kirby fait le bonheur de son club de Chelsea et de sa sélection nationale. Mais le parcours de la star a été semé d’embûches et prouve la force de caractère d’une jeune femme qui a su renaître de ses cendres plusieurs fois pour retrouver les sommets. Découvrez sur Footeuses le récit en quatre parties d’une destinée hors du commun.

De retour au sommet, plus forte que jamais

Début avril, 2021, après 16 matchs de championnat, Fran Kirby compte 14 buts, comme son numéro de maillot. Et comme l’âge qu’elle avait au moment où sa vie a basculé une première fois. De nouveau titulaire en club, l’Anglaise est injouable cette saison. Elle se classe au 3e rang du tableau des meilleures buteuses. Juste derrière la star d’Arsenal Viviane Miedema et sa partenaire à Chelsea Sam Kerr, toutes deux à 17 buts en étant de pures avant-centres. Fran Kirby, au contraire, est plus régulièrement positionnée en meneuse de jeu, en soutien de l’Australienne.

Elle cumule également déjà 10 passes décisives en championnat. Ce qui signifie qu’elle est directement impliquée sur 24 buts cette saison. Le 10 décembre 2020, elle devient symboliquement la buteuse la plus prolifique de l’histoire du club de la capitale. Elle dépasse la barre des 70 buts d’Eniola Aluko. Si Chelsea écrase le début du championnat, battant un nombre de rencontres consécutives sans défaite, l’équipe le doit autant à sa défense très solide qu’à son impressionnante attaque.

Une attaquante hors normes et hors catégorie

Avec Pernille Harder (8 buts, 3 passes décisives), Bethany England (6 buts, 8 passes décisives), Sam Kerr (17 buts, 6 passes décisives) et Fran Kirby (14 buts, 10 passes décisives), le club de Londres fait trembler ses adversaires et signe fréquemment des succès très larges. Et depuis le mois d’août 2020, la petite buteuse anglaise n’a jamais vu son statut remis en question malgré la densité offensive folle de Chelsea. 

Comme l’expliquait très justement Goal.com il y a quelques mois, « Kirby est cruciale dans le style de jeu qu’emploie Chelsea cette saison pour dominer ses adversaires. Ses capacités athlétiques, sa vitesse et sa capacité à délivrer la passe parfaite aident l’attaque des Blues, si fluide et si impitoyable ». Avec le retour de la confiance, elle est devenue injouable. 

« Son potentiel technique parle pour elle, développait sa partenaire Erin Cuthbert. C’est une joueuse de classe mondiale. Elle est toujours capable de trouver des espaces pour moi et elle rend mon travail plus facile. Elle est juste exceptionnelle et quand je lui délivre une passe, je sais qu’elle va réaliser quelque chose de beau. »

Une complicité magique avec Sam Kerr

Un centre de gravité très bas, des réflexes impressionnants, un danger absolu dans le petit périmètre… Fran Kirby a de grandes qualités offensives. Souvent bien placée, très rapide et dotée d’une capacité d’accélération déroutante, elle intercepte aussi beaucoup de ballons. Enfin, sa frappe est lourde et précise, son coup d’œil avisé et elle est même… capable de marquer de la tête même si cela est moins dans ses habitudes. 

Le 10 janvier dernier, contre son club formateur de Reading, Kirby montre toute l’étendue de son talent. Un départ à la limite du hors jeu suivi par un dribble sur la gardienne, 1-0. Énorme frappe depuis l’extérieur de la surface qui n’est seulement stoppée que par le montant. Interception, accélération et frappe croisée alors qu’elle est à la lutte avec une défenseure, 2-0. Tête depuis les six mètres alors qu’elle est complètement démarquée sur un centre de Kerr, 3-0. Sur corner, elle saute au premier poteau et sa tête lobe la gardienne, 4-0.

Et sa connexion télépathique avec Sam Kerr fait des miracles. En Ligue des championnes, lors du quart de finale aller contre Wolfsburg, Kirby, recevant un ballon de Ji et étant dos au but, délivre une passe instantanée en pivot pour Kerr qui ne tremble pas à ce moment crucial du match pour ouvrir le score. « Quand vous jouez avec quelqu’un aussi doué que Fran, c’est plutôt facile. Elle est dans une forme magnifique. Je sais qu’elle veut gagner autant que je le veux. C’est une des raisons de ma signature à Chelsea. De pouvoir évoluer avec des joueuses comme Fran. Elle a un talent incroyable. Et je pense sincèrement qu’elle est sous-estimée dans le monde », a révélé la star des Matildas dans un entretien avec ESPN en mars

Elle retrouve la sélection nationale

Kirby n’est en tout cas plus à présenter sur la scène continentale. Buteuse le 3 mars en huitième de finale de la Coupe d’Europe contre l’Atletico, elle a récidivé le 31 mars contre Wolfsburg. « Personne ne méritait plus un but dans ce tour que Fran Kirby », s’exclame le commentateur. Et peu importe le match ou l’adversaire, la joueuse célèbre toujours ses buts avec un sourire jusqu’aux oreilles. 

« Lorsque je marque, je repense à la petite fille que j’étais quand j’avais dix ans et la joie que j’avais lorsque j’inscrivais un but », glisse celle qui a prolongé début mars son contrat à Chelsea jusqu’en 2023. Son retour sur le devant de la scène a stupéfié de nombreux observateurs. Pas sa coach, Emma Hayes, qui reste aussi sa fan numéro une. « Fran est, sans question possible dans ce pays, la plus talentueuse joueuse offensive en équipe d’Angleterre. Tout le monde doit la surveiller parce que si l’Angleterre s’apprête à gagner des titres majeurs, il est important que tout le monde reconnaisse le talent spécial qu’elle possède, mais aussi quelle personne spéciale elle est. » 

Fran Kirby s'échappe face à trois joueuses françaises lors de France-Angleterre le 9 avril 2021. Elle marque le seul but de son équipe ce soir-là. ©Jérôme Flury
Fran Kirby s’échappe face à trois joueuses françaises lors de France-Angleterre le 9 avril 2021. Elle marque le seul but de son équipe ce soir-là. ©Jérôme Flury

Kirby a aussi effectué son retour en sélection. Alors qu’elle avait marqué dans la petite finale de la Coupe du monde en 2019 en France, son comeback avec l’équipe d’Angleterre s’est aussi produit en France, le 9 avril 2021. Dans cette rencontre, elle réduit la marque sur penalty, sans empêcher la défaite de son équipe. Elle a tout de même signé sa plus belle victoire. Après neuf mois sans match de compétition, Fran Kirby a renversé une maladie qui aurait pu avoir raison de sa carrière. 

Des objectifs continentaux en ligne de mire

Et bien qu’elle soit aujourd’hui l’une des attaquantes les plus phénoménales de la planète, celle-ci reste affamée et critique vis-à-vis d’elle-même. « Je pense que je peux encore arriver à un niveau supérieur », annonçait même la jeune femme lors d’un rassemblement de la sélection anglaise en septembre 2020, comme le rapportait Goal.com. « Je pense que je peux être plus clinique dans la finition, je peux m’améliorer. »

Désormais la question sera de savoir jusqu’où peut aller le phénix de Chelsea, alors que son club est toujours engagé en Ligue des Championnes et que sa sélection reçoit l’Euro en 2022. Fran Kirby est joueuse de premières et de grands matchs. Pourrait-elle marquer le 16 mai 2021 en finale de la Coupe d’Europe des clubs et offrir un premier sacre à Chelsea ? Ou le 31 juillet 2022 dans un stade Wembley qu’elle connaît, pour la finale de la Coupe d’Europe des nations cette fois et inscrire l’Angleterre au palmarès ? Pour Kirby, « mini-Messi », tous les rêves sont permis. 

Retrouvez ici les autres chapitres de notre série sur le parcours de Fran Kirby :
Première partie : Une tragédie familiale avant le début de la gloire
Deuxième partie : La nouvelle icône anglaise, brillante mais si fragile
Troisième partie : Même tombée au plus bas, elle se relève encore
Quatrième partie : De retour au sommet, plus forte que jamais

Jérôme Flury
Photo © Francesca Kirby

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P