Actualités D1, Résumé

Lyon très sérieux face au Havre pour la première de Bompastor en D1

Lyon très sérieux face au Havre pour la première de Bompastor en D1

Victorieuses du Havre ce vendredi (5-1) en D1, les Fenottes ont offert la victoire à Sonia Bompastor pour sa première à la tête de Lyon. Elles reprennent la première place en attendant la rencontre du PSG jeudi prochain.

L’ère Sonia Bompastor a commencé de la meilleure des manières par une victoire nette et sans bavure contre de valeureuses promues (5-1). Lyon, deuxième du championnat recevait le Havre, lanterne rouge, ce vendredi. L’enjeu n’était pas tant de savoir quelle équipe allait empocher les trois points que d’analyser les premiers pas de la nouvelle coach de Lyon.

Plusieurs enseignements sont venus de la feuille de match. Janice Cayman et Saki Kumagai ont relégué Ellie Carpenter et Kadeisha Buchanan sur le banc. Eugénie Le Sommer prenait place au milieu et Macario était préférée à Nikita Parris sur le front de l’attaque.

À lire aussi : Le classement de D1

Mais c’est surtout sur le terrain que le vent frais apporté par Bompastor s’est fait ressentir, comme souvent lors d’un changement d’entraîneur. Ce sont des Lyonnaises très concernées qui ont investi le pré. Et elles le sont restées jusqu’au coup de sifflet final, insufflant un contre-pressing très intense à la perte du ballon.

Fin de disette pour Le Sommer

Comme un symbole, ce sont Amandine Henry sur corner (4e), Amel Majri de la tête après une remise en aile de pigeon de Dzsenifer Marozsan (19e) et Wendie Renard sur penalty (33e) qui ont marqué en première période. Trois joueuses qui incarnent la domination du club rhodanien depuis une décade. Trois joueuses qui font partie des éléments emblématiques de Lyon. Trois joueuses sur lesquelles la doublette Bompastor-Abily va sûrement s’appuyer à l’avenir.


300

Amandine Henry disputait ce vendredi soir son 300e match sous les couleurs de l’OL.


C’était avant que la très active Le Sommer entre en action. Une première fois en provoquant une faute dans la surface. Et surtout une deuxième fois en plantant son premier but depuis le 31 octobre au retour des vestiaires (55e). Elle reprenait du plat du pied un corner de la meilleure passeuse du championnat, Marozsan, en plongeant bien au second poteau. Un vrai but d’attaquante.

Le Havre au courage

En face, le Havre a montré des vertus indispensables pour ne pas sombrer. À l’image du match homérique de l’arrière gauche Kethna Louis qui n’a eu de cesse s’arracher pour ne pas définitivement plier sous les assauts de Delphine Cascarino et Cayman.

L’arrière gauche Kethna Louis a tout donné pour contenir les attaquantes lyonnaises. Photo © HAC

À l’image également de la performance notable de Constance Picaud qui a réalisé de nombreuses parades, notamment en seconde période, évitant ainsi à ses coéquipières de subir une trop lourde défaite. Elle n’a cependant rien pu faire sur le dernier but de la soirée inscrit par Catarina Macario après un festival dans la surface (79e).

Comment ne pas souligner, enfin, le courage de l’attaquante Bergling Thorvaldsdottir, laquelle a passé 90 minutes à défendre comme une acharnée quand son équipe n’avait pas le ballon – soit très souvent – et à faire des appels dans le vide quand la lanterne rouge s’autorisait une sortie.

À lire aussi : L’entretien exclusif avec Constance Picaud

L’Islandaise a été récompensée à la 22e minute quand, bien décalée par Lara, elle venait sanctionner une grossière erreur de relance de Wendie Renard. Malheureusement pour elle, la deuxième mi-temps n’a été qu’un attaque-défense et les siennes ont souffert des déferlantes adverses.

Lyon reprend la tête de D1, le Havre espère un miracle

grâce à cette victoire, les Fenottes grimpent provisoirement sur la première marche du podium en attendant le déplacement délicat du PSG au Paris FC jeudi prochain. Le championnat se jouera dans tous les cas le 30 mai, date fixée pour le match retour entre les deux ogres de la Première Division. Les Havraises restent bloquées à cinq points d’Issy et six de Soyaux, ses deux concurrents pour le maintien.

Mickaël Duché
Photo © Damien LG – OL


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P