dimanche, octobre 17, 2021

Chelsea – Bayern : les tops/flops de la demi-finale retour de Ligue des championnes

Voici nos tops/flops de la demi-finale de ligue des championnes remportée par Chelsea contre le Bayern ce dimanche (4-1). Plusieurs joueuses se sont illustrées dans le match.

Quelles joueuses ont réussi leur demi-finale retour de Coupe d’Europe, lesquelles sont passées à côté ? Dans une rencontre un temps serrée, ce sont finalement les locales de Chelsea qui se sont largement imposées contre le Bayern (4-1), grâce à deux buts décisifs en fin de partie. Bulletin de notes.

Les tops

Fran Kirby (8) un cran au-dessus. Après avoir marqué en huitième de finale aller contre l’Atletico, en quart de finale retour contre Wolfsburg, Fran Kirby a d’entrée de jeu posé la couleur ce 2 mai. Dans les premières secondes, un de ses rushs sur le côté se révèle en effet dangereux. Et la joueuse a finalement affiché ce niveau de jeu sur l’ensemble de la rencontre. Pas étonnant dès lors qu’elle ait ouvert le score à la 11e et l’ait clôt à la 95e. Très remuante, se montrant toujours disponible et proposant des solutions, la buteuse a également délivré de nombreux ballons chauds. C’est aussi sur une faute qu’elle obtient que Ji marque le but du 2-0 sur coup-franc. Kirby était injouable ce dimanche. Comme souvent cette saison.

À lire aussi : Première finale européenne pour Chelsea, tombeur du Bayern

Ji So-Yun (7) aux commandes. Elle avait touché la barre au match aller, cette fois la Coréenne a bien trouvé le chemin des filets. Et ce but, survenu à la 43e sur un coup-franc conclu en deux temps, récompense bien sa prestation du jour. Propre, technique, à l’aise, la milieu de terrain a intercepté plusieurs ballons. Elle a délivré de nombreuses passes vers l’avant, bref, a globalement fait avancer son équipe. Très en vue ce dimanche.

Magdalena Eriksson (6,5) en patronne. Bien qu’à six minutes du terme de la partie, aucune équipe n’était encore qualifiée, Chelsea a mérité son billet pour la finale. Hormis le but encaissé sur un corner mal dégagé et quelques frayeurs, surtout en fin de rencontre, les locales ont tactiquement pris le dessus sur le Bayern. Cela s’est vérifié en attaque, au milieu mais aussi en défense. Devant une Ann-Katrin Berger toujours précieuse, c’est Magdalena Eriksson, qui portait le brassard aujourd’hui, qui a été la patronne de la ligne défensive. Aux côtés de Bright, qui a délivré quelques longs ballons de trop, et des jeunes Charles et Carter, pas avares en effort, la Suédoise a été impressionnante. Elle a écœuré les bavaroises, surtout en fin de partie.

Les flops

Carolin Simon (3,5), un match à oublier. Pour la défenseure, alignée sur le flanc gauche d’un milieu bavarois à 5, la rencontre s’est révélée assez cauchemardesque. Étant au marquage de Kirby, elle a subi, beaucoup et dès les premières minutes. En seconde période, elle prend un carton jaune avant de devoir céder sa place, s’étant blessée. Malgré tout, au moment où elle sort, le Bayern tient toujours les prolongations.

Marina Hegering (4), trop de pression. Avec le système affiché par le Bayern ce dimanche, la défenseure axiale s’est retrouvée dans un rôle difficile, devant faire face aux remuantes Harder, Kerr et Kirby. Si elle a globalement tenu son rang, elle a tout de même été dépassée par moments, perdant par exemple le ballon avant la faute et le coup-franc marqué par Ji (43e). Malgré le score final un peu lourd, il n’aura pas tellement manqué au Bayern. Mais parmi les joueuses qui n’ont pas brillé dans l’après midi figure l’internationale allemande. Pas aidée, il est vrai, par sa partenaire Amanda Ilestedt.

Jérôme Flury
Photo © Bayern

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P