mercredi, octobre 27, 2021

Ada Hegerberg s’insurge contre le passage à dix clubs en D1, Aulas lui répond

L’attaquante emblématique de l’OL Ada Hegerberg a posté un message incendiaire sur twitter ce jeudi reprochant à la Fédération d’avoir acté le passage à dix clubs en D1 féminine. Son président Jean-Michel Aulas a commenté son post.

Ada Hegerberg n’a pas apprécié du tout que le championnat de France soit amputé de deux pensionnaires l’année prochaine. La première Ballon d’Or de l’histoire du foot féminin (2018) a retweeté le post du journal L’Équipe informant du passage à dix clubs, contre douze, en D1 pour la saison à venir.

L’attaquante lyonnaise a accompagné sa publication d’un message cinglant qui vise directement la Fédération française de football et sa vice-présidente Brigitte Henriques. « C’est une honte, s’énerve la Norvégienne. La Coupe du Monde en France n’était qu’une illusion. Autant faire un petit tournoi un week-end de mai prochain si on dérange la FFF ». Et de conclure par un ironique « Bravo à toutes et à tous. »

Pour Ada Hegerberg, qui a prolongé jusqu’en 2024, le raccourcissement de la D1 à dix clubs est catastrophique pour le football féminin français alors que le Mondial 2019 annonçait une véritable révolution en Hexagone.

Jean-Michel Aulas assure que rien n’est acté

Toujours très actif sur ce réseaux social, le président de l’OL Jean-Michel Aulas a immédiatement commenté le message de sa joueuse. Celui qui est en charge des dossiers de la DTN et du CNF Clairefontaine au sein de Fédé a nuancé que « pour l’instant » il n’y a « aucune décision de prise pour l’avenir. » Les informations avancées par le quotidien sportif n’ayant pas été confirmées par l’instance dirigeante.

Le boss de l’OL a rappelé que « l’application stricte du règlement aboutirait à une D1 à 10 (les règles de la FFF prévoient deux descentes dans l’élite alors que les montées ont été gelées en D2 cette saison ndlr). » Il a ensuite invité tous les acteurs à rester « innovants et créatifs » avant de promettre que « la FFF présentera la meilleure solution. »

« Nous avons espoir de ne pas en rester là »

Ce vendredi, Aulas en a remis une couche lors de l’annonce de la prolongation de Delphine Cascarino. Il a commencé par réexpliquer le règlement fédéral : « La D1 va se terminer et pas la D2. En l’État actuel des choses, il n’y a pas d’accessions quand un championnat ne se termine pas. Mais la D1 se termine normalement. Ce qui implique que deux clubs doivent descendre ».

Le tout avant d’assurer qu’il avait fait pression à son niveau pour « trouver des solutions à cette situation qui est paradoxale mais qui est lié au fait qu’on a arrêté la D2. » Et de conclure : « Nous avons espoir de ne pas en rester là ».

Photo © OL

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P