vendredi, octobre 22, 2021

Barcelone atomise Chelsea et remporte sa première Ligue des championnes

En écrasant Chelsea (4-0) ce dimanche lors de la finale de Ligue des championnes, le FC Barcelone est monté sur le toit de l’Europe pour la première fois de son histoire.

Cette finale s’annonçait aussi excitante que rafraichissante entre deux clubs qui n’avaient jamais soulevé le trophée. Les férus de football espéraient se délecter d’une explication homérique entre ce qui se fait de mieux cette saison, deux écuries qui venaient tout juste d’être faites Reines sur leur terre.

Malheureusement, il n’y a eu qu’une seule équipe sur le terrain ce dimanche soir tant les Catalanes ont monopolisé la parole. Elles n’ont eu besoin que de 35 secondes pour prendre les devants, bien aidées il est vrai par un coup du sort et un dégagement malencontreux de Fran Kirby sur Melanie Leupolz.

Les trois autres pions marqués par Barcelone en première mi-temps, eux, ne doivent rien au hasard ni à la chance. Ils ont été le fruit de la vitesse d’exécution et du talent des unes, mais aussi de la faiblesse défensive et du manque d’expérience des autres.

Les Barcelonaises au firmament

Le talent d’abord. Celui de Lieke Martens, Graham Hansen, Alexia Putellas ou encore Jennifer Hermoso. Toutes les taulières ont, chacune leur tour, apporté leur pierre à l’édifice. La première a décoché une frappe somptueuse sur la barre juste avant l’ouverture du score et a offert le quatrième but à Hansen (36e) après un long déboulé dans le couloir gauche.

Avant cela, la Norvégienne avait initié l’occasion du pénalty provoqué par Jennifer Hermoso et converti par Putellas. Cette dernière, en bonne capitaine qu’elle est, a ensuite placé Aitana Bonmati sur orbite lors du troisième but (21e). Sans oublier le match appliqué de Kheïra Hamraoui, la seule française sur le terrain qui a glané sa troisième couronne européenne.

Carter et Charles pas au niveau

Les Blues regretteront peut-être les deux occasions en or manquées par Pernille Harder alors que le score n’était que de 1-0. Sandra Panos a sorti son plat du pied à bout pourtant (3e) et Marta Torrejon a contré sa frappe alors qu’elle se présentait seule devant la gardienne après une talonnade géniale de Sam Kerr (9e). Le trio offensif avec Kirby est resté muet et impuissant malgré une seconde période plus aboutie.

À lire aussi : Fran Kirby élue meilleure joueuse de la saison en Super League

En réalité, les Londoniennes regretteront surtout la faiblesse de leurs latérales qui ont été dans tous les mauvais coups. À commencer par Carter qui a fait preuve d’une légèreté impardonnable sur les deuxième, troisième et quatrième but. De son côté Niamh Charles s’est fait prendre de vitesse comme une bleue sur le quatrième.

Le Barça a bien grandi

En 2019, Barcelone participait à sa première finale de Ligue des championnes et s’avançait devant l’ogre lyonnais. À l’époque, le club espagnol a vécu la même soirée que celle qu’il a infligé à Chelsea ce dimanche à Göteborg. Les Fenottes menaient 4-0 à la mi-temps grâce à un triplé d’Ada Hegerberg et un but de Dzsenifer Marozsan (victoire finale 4-1).

Deux ans après, les rôles ont changé et c’est la formation d’Emma Hayes qui, pour sa première à ce stade de la compétition, a reçu une leçon mémorable. En espérant pour les Blues que l’histoire se répètera dans leur sens dans les années à venir.

Mickaël Duché
Photo © Barcelone

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P