Actualités D1, Résumé

L’Olympique Lyonnais s’en sort face à une valeureuse équipe de Bordeaux

L’Olympique Lyonnais devait éviter de perdre pour conserver ses chances de titre en championnat au cours de ce déplacement à Bordeaux, déjà assuré de finir 3e. Lyon l’emporte finalement sur la plus petite des marges (1-0) ce vendredi 21 mai.

Neuvième minute dans ce choc au sommet entre Bordeaux et Lyon et un but était déjà à signaler ce vendredi soir. Et qui d’autre que la numéro 9 de l’Olympique Lyonnais, Eugénie Le Sommer, alignée au milieu de terrain des championnes en titre pour rassurer son club ? Dans une rencontre qui sentait la poudre, les Lyonnaises étaient pourtant loin de s’assurer une soirée tranquille.

Les Bordelaises n’avaient certes plus rien à jouer au classement avant cette avant-dernière rencontre de la saison, mais les joueuses au club du scapulaire ne manquaient pas d’envie. Après avoir perdu 2-1 en terres lyonnaises, elles recevaient l’OL ce 21 mai en sachant qu’elles pouvaient leur poser des difficultés.

À lire aussi : Le résumé des autres rencontres de la 21e journée de D1 avec la victoire de Paris

Seulement, les Fenottes effectuaient un gros début de rencontre, jouant haut. Dès les premiers instants, Le Sommer trouvait Macario dans la surface. Les Bordelaises pliaient mais ne rompaient pas, tentant de jouer proprement, sans paniquer.

Plusieurs mauvais choix consécutifs de Caire Lavogez témoignaient tout de même d’une envie d’aller trop vite en contre. Les visiteuses ne se faisaient pas avoir sur ces séquences, et leur pressing haut leur a permis de conserver le contrôle du jeu et d’assiéger le camp adverse.

Macario et Lavogez remuantes

C’est sur une superbe séquence que le score se débloqua avant la fin des dix premières minutes. Catarina Macario trouvait Amel Majri, cette dernière délivrait le ballon parfait pour Le Sommer. Bien placée, la native de Grasse ne manquait pas la cible, à sept mètres du but. Macario était alors la lyonnaise la plus active, avec également une belle performance de Delphine Cascarino.

Loin d’abdiquer malgré cette mauvaise entame, la formation de Pedro Martinez Losa a tout de même réagi en montant d’un cran sur la pelouse. La première incursion vraiment dangereuse est survenue à la 24e, mais Sarah Bouhaddi a bien suppléé sa défense.

Derrière, Anna Moorhouse est restée très attentive, notamment sur une erreur d’Estelle Cascarino qui permettait à Majri de se retrouver quasiment seule face aux cages. La gardienne bordelaise arrêtait cette tentative et permettait à son équipe de conserver des chances de revenir.

À lire aussi : Claire Lavogez prolonge à Bordeaux jusqu’en 2022

Quelques erreurs d’inattention étaient tout de même à souligner côté bordelais. Les joueuses étaient sous la pression permanente de leurs adversaires. Lavogez, titulaire pour la deuxième fois consécutive, ce qui n’était plus arrivée depuis octobre dernier, surnagé grâce à de belles passes et à son habituelle aisance technique.

Avant la pause, une frappe de Ghoutia Karchouni, écrasée et non cadrée, puis une tentative stoppée par Bouhaddi et signée Lavogez, ont rappelé aux Lyonnaises que le match était loin d’être gagné. Elles étaient sous la menace de Khadija Shaw, qui a comme souvent, pesé sur la défense adverse.

L’Olympique lyonnais bousculé

Bordeaux a intensifié ses efforts en deuxième mi-temps. Grâce à un milieu techniquement propre et une défense concentrée, les Girondines allaient être moins sous pression. Karchouni et Inès Jaurena commettaient peu d’erreurs et jouaient plus haut, dans un collectif bien soutenu par Ève Périsset ou Anndréa Lardez. Cette dernière, qui n’a jamais hésité à monter dans son couloir, à l’instar de Delphine Chatelain, trouvait même le poteau à la 63e.

Il s’agissait de la plus chaude alerte sur le but de l’équipe de Sonia Bompastor. Le milieu des Marines, qui était privé – faut-il le rappeler- de l’habituelle capitaine Charlotte Bilbault qui faisait son retour dans le groupe mais n’est pas rentrée, a fait mieux que résister physiquement et tactiquement aux multiples championnes d’Europe. Sans trouver la faille.

À lire aussi : Le classement de D1 Arkema

S’il fallait encore une preuve que les écarts se resserrent au championnat, ce match peut la fournir. Ni les entrées de Nikita Parris, dès la 55e pour pallier la sortie d’une Le Sommer légèrement alertée à sa jambe, ni celle de Melvine Malard en fin de match n’ont changé la donne.

Place au choc face à Paris

L’Olympique Lyonnais reste deuxième au classement de D1, à un point du PSG qui n’a pas fait de détails contre Reims (4-0). Les deux adversaires s’affronteront dimanche prochain pour une affiche au sommet et décisive quant à l’attribution du titre.

Sitôt la rencontre terminée, Sakina Karchaoui se tournait immédiatement vers la rencontre fixée au 30 mai prochain. « On savait très bien qu’il y allait avoir de l’agressivité, les trois points sont là, c’est le plus important. C’était une petite demi-finale, on se devait de gagner aujourd’hui. Il y a encore des choses à améliorer. On se projette pour Paris, on a pris de la confiance. »

Jérôme Flury
Photo © Twitter FCGB

1 commentaire

  1. […] Le Sommer est passée de source d’espoir à source d’inquiétude vendredi soir lors de la victoire sur le terrain de Bordeaux (1-0) à l’occasion de la 21e journée de D1. Source d’espoir dans la course au titre car la […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P