Actualités D1, D2 féminine, ITW

Pour Noël Le Graët, « On continuera à jouer à douze clubs en D1 »

Noël Le Graët D1

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, a avancé ce jeudi dans une interview au Parisien que la D1 féminine resterait à douze clubs.

Le football féminin français est dans le brouillard. Le ministère des Sports a officiellement annulé la saison de D2 fin avril après des mois d’atermoiements, enterrant les espoirs de montées pour les unes et les craintes de descentes pour les autres. Deux semaines plus tard, L’Équipe certifiait que la Première Division se jouerait à dix clubs la saison prochaine, contre douze actuellement.

Une information immédiatement démentie par la FFF et par Jean-Michel Aulas, responsable du football féminin à la Fédé. Les dirigeants assuraient alors qu’aucune décision n’avait été prise et repoussaient à plus tard la réunion décisive pour trancher. Ce jeudi, Noël Le Graët a rajouté une dose d’incertitude à une situation qui n’en manquait déjà pas.

À lire aussi : Ada Hegerberg s’insurge contre le passage à dix clubs en D1, Aulas lui répond

Interrogé par Le Parisien sur les propos de Kadidiatou Diani qui s’est opposée à un rétrécissement du championnat dans les colonnes de L’Équipe, le président de l’instance a effectué une sortie inattendue. « Mais personne n’a jamais parlé d’une D1 féminine à dix clubs. La seule chose c’est qu’il y a deux descentes et aucune montée à cause de la saison blanche en D2 ».

Réponse le 4 juin ?

Noël Le Graët a ensuite donné sa position qui va dans le sens de ce qu’ont demandé les capitaines de D1 et D2, à savoir une Première Division compétitive qui ne serait pas amputée de deux de ses membres. « La DNCG va bosser et on trouvera une formule. Mon avis c’est qu’on continuera à jouer à douze clubs en D1 ». Pour l’heure, les joueuses sont dans l’incertitude la plus totale.

À lire aussi : Les capitaines de D1 et D2 signent une tribune contre la D1 à dix clubs

Quelle formule sera choisie par la FFF ? Issy et Le Havre pourraient-ils rester dans l’Élite malgré leur relégation sportive ? Saint-Étienne et Orléans pourraient-ils monter grâce à leur première place en D2 alors que seulement six journées se sont jouées ? « L’assemblée générale de la Fédération a lieu le 4 juin et je confirmerai les douze clubs », s’est contenté de répondre Le Graët.

Mickaël Duché
Photo © FFF

1 commentaire

  1. […] douze équipes, ça c’est certain », comme le rapportait l’AFP lundi 21 juin. Il avait déjà annoncé cela le 28 mai dernier, tentant de calmer le jeu dans cette polémique […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P