vendredi, septembre 17, 2021

Les cinq Bleues qui ont marqué des points face à l’Allemagne

Focus sur les cinq Bleues qui n’ont pas forcément une place de titulaire en équipe de France et qui ont profité de la rencontre amicale face à l’Allemagne pour se distinguer aux yeux de Corinne Diacre. La sélectionneuse tricolore a d’ailleurs rappelé : « On parle toujours des filles qui ne sont pas là mais celles qui sont présentes font le boulot. »

Ève Périsset

Préférée à Marion Torrent ce jeudi pour affronter la Mannschaft, Ève Périsset a rendu une copie très propre. Elle a été intraitable derrière quand la France souffrait en première période. Elle a même été la défenseure la plus solide dans la première demi-heure. La Bordelaise a ensuite suivi la très bonne dynamique des Bleues quand ses coéquipières ont enfin pris le dessus. À l’heure actuelle, c’est elle qui semble offrir le plus de garantie dans le couloir droit de la défense. Et ce, des deux côtés du terrain.

Sandie Toletti

De son propre aveu, la milieu de Levante ne s’est pas trouvée « très à l’aise en six. » La rentrée d’Ella Palis à ce poste lui a donné la possibilité de monter d’un cran et de régner en maitresse absolue au milieu. Créditée d’un 7 dans L’Equipe, Sandie Toletti a été l’une des meilleures joueuses du match. Elle a ainsi prouvé qu’il faudrait compter avec elle lors des prochains rassemblements.

Corinne Diacre n’a pas été pleinement satisfaite du rendement de sa joueuse lorsqu’elle évoluait en sentinelle, un poste qu’elle découvrait : « Ce n’est pas ce que j’attends à ce niveau mais elle peut le faire en travaillant ». Une fois que Sandie Toletti a pu retrouver sa place, un peu plus haut sur le terrain, elle a regagné les faveurs de sa sélectionneuse. « Ses performances sont très bonnes », a admis cette dernière.

Kenza Dali

Au-delà de la victoire, Corinne Diacre a grandement apprécié l’état d’esprit de son groupe : « J’ai vu des filles qui se sont battues et qui ont envie de se battre pour l’équipe de France ». Ce message de félicitations s’adressait en grande partie à Kenza Dali. La milieu de terrain a marqué l’unique but de la rencontre (et quel but) alors qu’elle était touchée aux côtes. Elle a d’ailleurs dû laisser sa place à Ella Palis dans la foulée. Avant cela, elle avait disputé chaque duel avec une intensité impressionnante.

Ella Palis

Interrogée sur la rencontre de Sandie Toletti en conférence de presse, la patronne des Bleues n’a pas manqué de saluer l’entrée d’Ella Palis. « Elle a marqué des points », a glissé Diacre dans un sourire. Impossible de lui donner tord tant la milieu de Bordeaux a impressionné par son efficacité et son sens du placement. Sa présence au milieu a coïncidé avec la meilleure période des Françaises.

Amel Majri

Des cinq joueuses citées, Amel Majri est celle dont la place dans le onze est la plus solide. Mais la concurrence est rude à ce poste avec l’éclosion de Sandy Baltimore. La Titi parisienne avait profité de son absence en avril pour s’illustrer face à l’Angleterre (3-1). Majri a eu la très bonne idée de sortir une grosse prestation contre l’Allemagne pour rappeler à Corinne Diacre qu’elle est toujours un cran au dessus. La sélectionneuse n’a pas tari d’éloges à son égard : « On a retrouvé les qualités d’Amel (Majri) qu’on avait perdues ces derniers temps et ça fait du bien ».

Mickaël Duché
Photo © Allemagne

Articles simillaires

- Advertisement -spot_img

ARTICLES LES PLUS LUS

P