Résumé, Tokyo 2021

La Suède lamine les USA en ouverture des JO de Tokyo

La Suède lamine les États-Unis en ouverture des JO

Pour leur entrée en lice aux JO de Tokyo ce mercredi, les USA se sont écroulés face à la Suède (3-0). Les championnes du monde n’avaient plus perdu depuis 43 matches.

Première journée du tournoi féminin et première énorme sensation à Tokyo : les championnes du monde américaines sont lourdement et très logiquement tombées ce mercredi face à la Suède (3-0). Leur série d’invincibilité s’arrête donc à 43 rencontres.

À lire aussi : Le film du match

Les Scandinaves, qui avaient éliminé les USA en quarts de finale des Jeux de Rio en 2016, ont réalisé le match parfait. Après 25 minutes de jeu, la gardienne américaine Alyssa Naeher avait été plus inquiétée que lors des six derniers mois. C’est dire si la domination suédoise à été impressionnante. Elles ont donc frappé un grand coup d’entrée grâce un doublé de Stina Blackstenius (25e ; 55e) et un but de Lina Hurtig (72e).

Les coéquipières d’Alex Morgan avaient à coeur de laver l’affront de Rio et de lancer leur opération reconquête, elles repartent finalement avec une cinglante défaite, leur première depuis janvier 2019 et un math amical contre la France (1-3).

Un quatuor offensif magique

Le technicien suédois avait fait le pari d’aligner Fridolina Rolfo et Sofia Jakobsson dans les couloirs avec Blackstenius en pointe et Kosovare Asllani en soutien. Portées par une ligne d’attaque particulièrement inspirée, les joueuses de Peter Gerhardsson se sont procurées une palanquée d’occasion en première mi-temps. Huit pour être exact.

Si Naeher s’est montrée ultra décisive (14e, 23e, 24e, 36e), le score étriqué à la pause a surtout été le fait de la maladresse des Jaunes et Bleues qui auraient du prendre le large plus tôt. Elles ont effectivement joué avec le feu jusqu’à cette tête libératrice de la Turinoise Lina Hurtig qui, placée sur orbite par Hanna Glas, entérinait l’exploit de son équipe (72e).

Des Américaines méconnaissables

Pendant longtemps, Blackstenius a symbolisé cette incapacité à trouver le chemin des filets. Elle y est finalement parvenue à deux reprises : la première sur un centre parfait de Jakobsson au premier poteau qu’elle a coupé en devançant Abby Dahlkemper et Naeher. La deuxième sur un but en opportuniste où elle a propulsé le ballon au fond après qu’il a frappé le poteau sur une tête d’Amanda Ilestedt.

Le poteau, les Américaines l’ont touché deux fois par l’intermédiaire de Rose Lavelle (45e) et Christian Press (71e). Un but aurait pu relancer leur match mais un autre résultat que celui-ci aurait constitué un hold-up tant les défenseures ont pris l’eau et tant le milieu de terrain a été dépassé.

La Nouvelle-Zélande pour se relancer

La bande à Megan Rapinoe, laquelle a commencé sur le banc avant de faire une entrée fracassante, affrontera la Nouvelle-Zélande lors du prochain match, samedi à 13h30. Un adversaire idoine pour prendre des points et de la confiance.

À lire aussi : Le tableau complet de la compétition

Les Suédoises seront quant à elles opposées à l’Australie à 10h30 et pourraient déjà valider leur billet pour les quarts en cas de victoire ou de match nul.

Mickaël Duché
Photo © Suède

1 commentaire

  1. […] le passionnant Suède-USA qui a tenu toutes ses promesses (3-0), ce duel entre le Japon et le Canada sonnait comme la deuxième grosse affiche de l’entame […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P