mardi, octobre 26, 2021

JO de Tokyo : Les faits marquants de la première journée de foot féminin

Focus sur les principaux événements qui ont alimenté ce mercredi la première journée du tournoi de foot féminin des JO de Tokyo.

Un genou à terre pour dénoncer le racisme

Les Britanniques ont tenu leur promesse. Victorieuses du Chili lors du match d’ouverture (2-0), les onze titulaires ont posé un genou à terre avant le coup d’envoi pour dénoncer les discriminations raciales. Un geste symbolique que les Chiliennes ont imité.

Quelques minutes plus tard, les Américaines et les Suédoises ont fait de même avant leur duel au sommet. Pour rappel, les gestes politiques sont interdits pendant les épreuves et les cérémonies de remise de médailles mais le CIO a autorisé les athlètes à s’exprimer avant le début d’une épreuve.

Fin de série pour les Américaines, battues par la Suède

Les championnes du monde ont débarqué au Japon en étant invaincues depuis 43 rencontres. Leur dernière défaite remontait au 16 janvier 2019 et à un match amical face à la France (1-3). Pour leur entrée en lice face à la Suède, nation qui les avait éliminées en quarts des JO de Rio en 2016, les Américaines ont sombré (0-3).

C’est simple : les Scandinaves ont délivré une leçon de football avec un doublé de Stina Blackstenius (25e, 55e) et une réalisation de Lina Hurtig (72e). Il s’agit également de la première défaite de Vlatko Andonovski en tant que sélectionneur des USA.

Record de but lors de Pays-Bas – Zambie

L’opposition entre la Zambie (104e au classement FIFA) et les Pays-Bas (4e), n’a pas livré un scénario particulièrement haletant, les Néerlandaises ayant surclassé leur adversaires (10-3). Mais le score de la partie est entré dans les annales. Avec 13 buts, ce match est tout simplement le plus prolifique de l’histoire des Jeux féminins.

Le précédent record était détenu par les Allemandes qui avaient giflé la Chine (8-0) lors des JO d’Athènes en 2004. À noter le quadruplé de l’attaquante d’Arsenal Viviane Miedema qui a profité par trois fois des offrandes de la nouvelle lyonnaise Danielle van de Donk.

La Zambienne Barbra Banda flambe dans la défaite

Ce nom ne vous est peut-être pas familier, Barbra Banda ne faisant pas partie du gratin mondial. Et pourtant, la capitaine zambienne s’est dévoilée aux yeux de tous en plantant un triplé contre les Pays-Bas en ouverture du tournoi.

C’est peu dire que son pays n’a pas franchement existé, il a même reçu une claque historique (3-10), mais à 21 ans et pour son premier match aux JO, l’attaquante de Shangai s’est invitée sur la deuxième marche des meilleures buteuses de la compétition.

Marta encore plus dans l’histoire

C’est une tradition que l’attaquante brésilienne a bien décidé de perpétuer années après années, compétitions après compétitions. À 35 ans, Marta continue d’écrire sa légende. Il ne lui aura suffit que d’un match pour faire tomber deux nouveaux records : un national et un international.

En marquant un doublé lors de la victoire écrasante face à la Chine (5-0), la star d’Orlando est devenue la première joueuse à scorer lors de cinq Jeux olympiques consécutifs. Elle a également porté son total de buts à 111 en sélection, ce qui fait d’elle la meilleure buteuse du Brésil femmes et hommes confondus.

Mickaël Duché
Photo © Sam Robles – Brésil

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P