mardi, octobre 26, 2021

Le PSG perd face à L’AS Rome en demie de l’Amos Women’s French Cup

Match frustrant pour le PSG qui s’est incliné (1-2) ce mercredi face à l’AS Rome en demi-finale du tournoi amical de l’Amos Women’s French Cup.

Une défaite encourageante. Mais une défaite tout de même. Pour son second match de préparation après la claque subie face à Bordeaux (0-3 le 30 juillet), le Paris Saint-Germain n’est pas parvenu à renverser l’AS Roma en demi-finale du tournoi amical de l’Amos Women’s French Cup ce 4 août.

Les championnes de France, qui alignaient d’entrée plusieurs de leurs recrues estivales (Hamraoui, Picaud, Karchaoui, De Almeida) rentraient bien mal dans ce match. Dans le stade Ernest Wallon de Toulouse, plutôt théâtre habituel de rencontres de rugby, les Italiennes de la Roma ouvraient la marque dès la deuxième minute, par l’intermédiaire de Giugliano.

À lire aussi : Le programme complet du tournoi de l’Amos Women’s French Cup

Pourtant, le PSG n’avait presque pas le temps de douter. Deux minutes plus tard, sur un corner de Sara Däbritz, Paulina Dudek égalisait d’une tête croisée. Puis, au fil des minutes, les joueuses du club de la capitale allaient se montrer plus conquérantes. Malheureusement, leurs efforts restaient brouillons. À la 12e minute, une bonne passe de Geyoro dans la surface pour Baltimore n’était ainsi pas convertie par la jeune attaquante. Cette dernière frappait bien au-dessus du but.

Giugliano dans tous les bons coups

Kheira Hamraoui, qui portait le brassard de capitaine pour cette rencontre, récupérait plusieurs ballons au cœur du terrain mais effectuait également quelques fautes. La Roma tentait d’avancer à plusieurs reprises et, après un but de Katoto refusé pour hors-jeu, trouvait la barre transversale à la 19e minute. C’est Manuela Giugliano, décidément très remuante et tranchante cet après-midi, qui était proche du doublé.

Côté parisien, Diani se montrait en revanche peu inspirée à plusieurs reprises, comme sur une belle remise de Katoto à la 24e où elle frappait hors du cadre. De l’autre côté de la pelouse, De Almeida se montrait fidèle à elle-même, multipliant des montées incessantes et effectuant de belles transversales. Elle se montrait déjà à son aise dans l’axe central de la défense. Elle y suppléait Paulina Dudek qui se montrait toute proche d’inscrire un doublé en seconde mi-temps mais sa tête était repoussée par la barre (62e).

Les Parisiennes, brouillonnes et punies

Le jeu de passes était intéressant et les Parisiennes commençaient à se trouver plus régulièrement, comme sur plusieurs séquences de une-deux sur les ailes. Däbritz se montrait particulièrement en vue, avec une nouvelle frappe à la 37e. Serturini lui répondait immédiatement une minute plus tard après un joli crochet mais Constance Picaud veillait. À la pause, le score nul (1-1) est logique, mais les Parisiennes semblent avoir de la ressource.

Pourtant, toujours aussi maladroit dans les derniers gestes, le club français allait être puni. Après un centre manqué de Baltimore et sur un contre destructeur, la Roma reprenait les devants à un moment important à la 68e. Les Parisiennes semblaient sonnées et fatiguées et n’allaient plus se procurer beaucoup d’occasions.

En fin de rencontre, Constance Picaud effectuait une dernière sortie hasardeuse et heurtait une joueuse adverse, sans être avertie. Mais cette dernière hésitation était à l’image de la deuxième mi-temps parisienne : insuffisante pour l’emporter. L’équipe manque de confiance mais semble pourtant avoir de premiers repères dans le jeu. Il faudra se rassurer vendredi, en petite finale de ce tournoi amical, face au perdant de Lyon-Bayern, à suivre ce mercredi soir.

Jérôme Flury
Photo © Laura Pestel

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P