mardi, octobre 26, 2021

Katoto et Majri sauvent la France face à la Slovénie

Auteures respectivement d’un doublé et d’un penalty dans le temps additionnel, Marie-Antoinette Katoto et Amel Majri ont permis à l’équipe de France de renverser la Slovénie ce mardi en match qualificatif pour le Mondial 2023.

Les Bleues savaient que la Slovénie allait être bien plus coriace que la Grèce, écrasée (10-0) vendredi dernier. Mais elles n’étaient certainement pas prêtes à vivre une rencontre aussi âpre et disputée. Si le salut est finalement passé par un penalty obtenu et transformé par Amel Majri dans le temps additionnel, la victoire a été très longue à se dessiner (3-2). Elle aurait même pu échapper au groupe de Corinne Diacre après le penalty marqué par Zver à la suite d’une faute de Sakina Karchaoui (88e).

Avant cela, Marie-Antoinette Katoto avait déjà tiré son pays d’un bien mauvais pas en inscrivant un nouveau doublé, quatre jours après son premier triplé en sélection. L’attaquante star du PSG a égalisé dans un premier temps d’une tête croisée dans le petit filet en coupant un coup franc lointain tiré par Amel Majri (28e). La Lyonnaise se reprenait alors d’une perte de balle coupable qui allait entraîner l’ouverture du score des locales sur leur première incursion dans le camp de Pauline Peyraud-Magnin (20e).

Katoto n’avait pas fini d’endosser la cape d’héroïne du soir. C’est sur une nouvelle tête à l’heure de jeu qu’elle a repris un centre parfait de sa partenaire en club Sandy Baltimore pour catapulter le cuir au fond des filets et propulser l’équipe de France en tête. La place de numéro 9 semble plus verrouillée que jamais.

La Wendie Renard dépendance

L’absence de Wendie Renard, réélue capitaine lors de ce rassemblement, explique certainement la perte de repère et la fébrilité notable dont les Françaises ont soufferts. Mais elle ne peut excuser à elle seule tous les errements individuels et collectifs observés ce mardi. Les gestes d’agacement ont succédé aux fautes de concentration et au désordre général dans le placement.

Le milieu de terrain s’est délité par moment tandis que l’arrière garde a semblé apeurée sur chaque action. Le penalty égalisateur n’était pas une semonce isolée : les Françaises ont tremblé comme rarement. Une frappe surpuissante de Rogan avait fui le cadre de peu (75e). Dix minutes plus tard, Pauline Peyraud-Magnin gagnait un duel important face à Zver (84e).

La France prend la tête de son groupe

Les Bleues pourront se satisfaire d’une chose : elles prennent la tête de leur groupe grâce aux trois points miraculeusement empochés ce soir. Et si la sélectionneure risque de s’endormir avec des doutes plein la tête, elle pourra néanmoins s’appuyer sur un fait implacable, son équipe se rapproche à grand pas du Mondial 2023.

Mickaël Duché
Photo © FFF

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P