mardi, octobre 26, 2021

Leah Williamson, nouvelle reine d’Angleterre

Joueuse d’un club, Arsenal, la défenseure Leah Williamson est devenue la nouvelle capitaine de la sélection anglaise. Une consécration mais aussi une suite logique pour la femme de 24 ans seulement.

Son CV tiendrait presque en une ligne. Arsenal : 2014-…
Leah Williamson, 24 ans, a passé plus de la moitié de sa vie dans ce club londonien. Née dans la moderne mais un peu froide Milton Keynes en 1997, elle intègre le club d’Arsenal avant ses 10 ans, en 2006. Quelques mois après, l’équipe remportera la Ligue des championnes. L’enfant parfait sa formation dans ce qui est tout simplement le meilleur club de football du royaume. Elle ne l’a jamais quitté.

À lire aussi : Décryptage du début de saison canon d’Arsenal en Super League

C’est le 30 mars 2014, en Ligue des championnes justement et à l’occasion d’un quart de finale 100% anglais face à Birmingham qu’elle effectue ses débuts professionnels. Raté, Arsenal perd 2-0 et est éliminé. L’équipe ne règne plus en Europe et même plus en Angleterre. Arsenal n’est même pas dans les trois premiers cette saison-là.

Talent précoce et premiers titres

Cependant, Leah Williamson, milieu de terrain, brille très vite. Dès cette première saison professionnelle, en 2014, elle est élue jeune joueuse anglaise de l’année. 25 matchs toutes compétitions confondues, un prix de meilleure joueuse de la Women’s League Cup, 2 buts… C’est peu dire si la jeune femme de 17 ans épate.

Très vite, l’enjeu pour Arsenal sera de la conserver. Elle signe son premier contrat professionnel le 31 mars 2015. Nommée nommée Jeune joueuse Player Football Award de l’année, elle est (déjà) prolongée par Arsenal quelques mois plus tard. Le 1er novembre, elle est titulaire pour la 2e année de suite en finale de Women’s League Cup. Sauf qu’après la déconvenue face à City en 2014, Arsenal s’impose cette fois face à Notts County. L’année suivante, le club de Londres remporte la FA Cup face à son rival de Chelsea. Les titres commencent à revenir, mais le championnat les fuit toujours.

Un changement de poste payant

2017-2018 constitue un changement majeur. Pour Arsenal et surtout pour Leah Williamson. Joe Montemurro est arrivé sur le banc et effectue des choix forts. Parmi ces actes, celui de repositionner la milieu de terrain en défense centrale.

« Je ne suis pas encore certaine de rester à ce poste sur le long terme (…) Mais j’apprécie jouer en défense centrale avec la manière dont nous jouons. »

Leah Williamson, après son repositionnement en 2017

Arsenal manque de peu la qualification pour la coupe d’Europe, échouant à un point de la 2e place. L’équipe termine 3e pour la troisième fois de suite mais affiche de belles promesses, avec sa recrue Vivianne Miedema, arrivée du Bayern. Et Arsenal remporte la Women’s League Cup le 14 mars 2018 contre Manchester City. Williamson est titulaire. Quelques mois après, en juin, la néo-défenseure découvre la sélection anglaise.

L’année suivante sera celle de la consécration. Même si Williamson manque son tir au but en finale d’une Women’s League Cup qui termine cette fois dans les bras des joueuses de City, Arsenal peut finalement avoir le sourire. L’équipe termine championne d’Angleterre pour la première fois depuis sept ans. La défenseure, fan d’Arsenal avant tout, exulte. « Je suis arrivée ici quand j’avais 9 ans et nous gagnions la ligue chaque année et c’est tout ce que j’ai toujours voulu, gagner la ligue avec Arsenal. (…) Je pensais que ce titre arriverait plus tôt, mais l’attente l’a rendu plus savoureux. »

Acclamée par son coach et son sélectionneur

Williamson joue 19 des 20 journées et atteint la barre des 100 matchs avec son club de cœur. La voilà complètement incontournable dans la défense de la meilleure équipe anglaise. Et à 21 ans, elle remporte la She Believes Cup 2019 et dispute la Coupe du monde en France ! Un itinéraire déjà beau. Mais les promesses sont encore plus grandes. Phil Neville, le sélectionneur, se montre clair, peu avant le mondial 2019.

« Cette fille est une star. »

« Vous avez quelques joueuses qui sont nées pour être capitaines de l’Angleterre. C’est une leadeuse. Elle n’a que 22 ans, mais elle arrive dans l’équipe et agit comme si elle en avait 30. » C’est exactement ce que Joe Montemurro, l’entraineur à Arsenal de la joueuse disait d’elle en début d’année 2019. « Pour une fille de son âge, elle démontre une maturité et une capacité à comprendre le jeu, la façon dont elle se positionne – son positionnement est celui d’une pro de 30 ans. Elle trouve toujours la passe, elle est incroyable. »

Capitaine d’une sélection qui vise un titre à la maison

Devenir capitaine de l’Angleterre. Leah Williamson, qui suit des cours à mi-temps pour devenir comptable, pourrait donc réaliser le rêve de l’enfant de 9 ans qu’elle a été il n’y a pas si longtemps. Celle qui demandait des autographes à Kelly Smith, star d’Arsenal et de l’Angleterre. Ce jour arrive finalement le 17 septembre 2021. Alignée en milieu défensive, numéro 4 sur le maillot comme un certain Steven Gerrard en son temps, Leah Williamson a porté le brassard contre la Macédoine du Nord. Avant de l’arborer de nouveau le 21 septembre au Luxembourg. Bilan : deux victoires fleuves (8-0 et 10-0).

Son énergie, son sens du jeu, son placement, ses tacles sont autant d’atouts précieux chez Leah Williamson. Sans oublier son leadership naturel. La voilà désormais en route avec une sélection anglaise dont l’objectif est clair : remporter un premier titre, en l’occurrence, l’Euro 2022 en juillet, à la maison. Avec une demi-finale à Milton Keynes et une finale prévue à Londres, les villes de Leah Williamson. Retenez son nom.

Jérôme Flury
Photo : ©ArsenalWFC/Facebook

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P