mardi, octobre 26, 2021

Corinne Diacre ferme encore plus la porte au retour d’Henry et Le Sommer

Dans un entretien accordé au journal l’Équipe ce vendredi, la sélectionneure des Bleues, Corinne Diacre, a longuement justifié les non-sélections d’Amandine Henry et d’Eugénie Le Sommer.

Si la parole de Corinne Diacre est rare, ses justifications claires et précises le sont encore davantage. Dans un long entretien accordé au journal l’Équipe ce vendredi, la patronne des Bleues se confie sans détour sur ses choix et le fonctionnement de l’équipe de France. À dix mois de l’Euro 2022 et en pleine campagne qualificative pour le Mondial 2023, elle a souhaité justifier les absences Amandine Henry, ancienne capitaine de l’équipe de France, et Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse de l’histoire de la sélection (86), lors des derniers rassemblements. Si la sélectionneure semble leur fermer encore un peu plus la porte, les deux joueuses restent « sélectionnables » selon elle.

« Laver son linge sale en famille » avec Henry

Avec Amandine Henry, les tensions semblent encore vives. Absente du groupe France depuis le 27 novembre 2020, Corinne Diacre n’a toujours pas digéré la sortie dans la presse de la milieu de terrain lyonnaise, après l’échange musclé entre les deux femmes. « Avant d’en parler aux médias, ça aurait été bien d’en parler à la personne concernée, tout simplement. C’est bon, par moments, de laver son linge sale en famille », explique-t-elle.

La sélectionneure concède ensuite que les performances d’Amandine Henry en club lui permettraient d’être rappelée. Sans fermer complètement la porte à un retour de la Lyonnaise, elle explique privilégier l’état d’esprit du groupe « Je n’ai plus confiance en Amandine en tant que capitaine, a indiqué Corinne Diacre. On ne peut pas avoir une joueuse qui s’écarte du chemin. Mais Amandine est une joueuse sélectionnable. »

À lire aussi : La liste des 25 Bleues retenues par Corinne Diacre

Le Sommer, l’aventure américaine en cause ?

Meilleure buteuse de l’histoire de l’équipe de France, Eugénie Le Sommer semble aussi ne plus faire partie des plans de la patronne des Bleues. Prêtée à l’OL Reign, l’attaquante lyonnaise enchaîne pourtant les bonnes performances outre-Atlantique. Un critère pas suffisant pour la retenir. « Je regarde d’abord les performances, et ensuite ce qui est bon pour l’équipe entre le fait de garder certaines anciennes ou de créer du nouveau. Si vous ne prenez que des anciennes, ça ne peut pas fonctionner sur du long terme. Pour Eugénie, c’est un choix, mais ça ne veut pas dire qu’elle ne peut pas revenir. Comme pour Amandine, elle est sélectionnable », a justifié Corinne Diacre.

Concernant Kheira Hamraoui, transférée au PSG cet été, la technicienne assure qu’elle est aussi obligée de faire des choix sportifs. « Notre rôle est de trouver les bonnes complémentarités. Je préfère le jeu de Bilbault pour X ou Y raison. Toletti ou Geyoro s’entendent très bien mais je sais que je peux faire d’autres associations. Il y a la performance, l’état d’esprit et la vie du groupe. »

Photo © Équipe de France

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P