mercredi, octobre 27, 2021

Le PSG s’impose à Breidablik grâce à Khelifi en C1

En ouvrant le score ce mercredi lors d’une rencontre plus compliquée que prévue à Breidablik, Léa Khelifi a permis au PSG de remporter son premier match de poules en C1 (2-0).

On s’attendait à retrouver un PSG conquérant ce mercredi, heureux de retrouver la Ligue des champions après y avoir terrassé l’OL la saison dernière avant d’échouer aux portes de la finale ; et sûr de ses forces au profit d’un début de saison idéal en D1. C’est finalement un PSG fébrile et rarement maître du jeu qui s’est présenté sur la pelouse du club danois de Breidablik.

À lire aussi : Le Real Madrid réussit son entrée en lice en C1

La courte victoire (2-0) obtenue ce soir grâce à Léa Khelifi sur un centre parfait de Sakina Karchaoui puis Grace Geyoro en toute fin de match ne masquera pas tout ce qui a manqué au club de la capitale. Elle permet néanmoins à Paris de rejoindre le Real Madrid en tête du groupe B et de lancer sa campagne européenne par un succès.

Barbora Votikova sauve le PSG

Aussi improbable que cela puisse paraître, la joueuse qui s’est le plus mise en évidence n’est autre que la gardienne tchèque Barbora Votikova qui fêtait sa première titularisation avec le maillot parisien. Elle a chauffé ses gants en stoppant un coup-franc direct après une faute de Kheira Hamraoui (10e). Elle a ensuite remporté son duel face à Afgla Albertsdottir qui venait d’effacer beaucoup trop facilement Amanda Ilestedt après une mauvaise passe en retrait d’Hamraoui (26e).

Une fois n’est pas coutume, Hamraoui n’a pas rempli son rôle de sentinelle en sécurisant l’axe de la défense (Dudek-Ilestedt) qui a souvent été pris de vitesse. Titularisée dans le couloir droit, Elisa De Almeida a été en grande difficulté, perdant un ballon dangereux (8e) qui a occasionné la première situation du match et écopant rapidement d’un carton jaune (12e).

Katoto et Diani en manque de réussite

Dans les moments difficiles, les Rouge et Bleu se reposent souvent sur leur trois pépites françaises devant. Pas cette fois. Sandy Baltimore a été très discrète et souvent accaparée par les tâches défensives. Kadidiatou Diani n’a pas autant pesé qu’à l’accoutumée et a manqué une belle occasion avant la pause (41e). Marie-Antoinette Katoto a quant à elle buté sur la gardienne (57e).

À lire aussi : Le succès éclatant de l’OL face au BK Häcken en vidéo

Bien plus solides une fois la demi-heure de jeu passée, les joueuses de Didier Ollé-Nicole ont gaspillé de nombreuses munitions tout en conservant leur maigre avantage avant de finalement prendre le large à la 89e minute.

Mickaël Duché
Photo © Laura Pestel – PSG

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P