mardi, octobre 26, 2021

Lisa De Vanna dénonce des abus sexuels dans le football féminin australien

L’internationale australienne Lisa De Vanna a révélé sur twitter avoir été victime d’abus sexuels au sein du football australien. La Fédération va ouvrir plusieurs enquêtes.

Les révélations qui tourmentent le championnat de football nord-américain depuis plusieurs jours ont libéré la parole des joueuses de la NWSL mais aussi de celles qui évoluent dans d’autres pays. L’ancienne internationale Lisa De Vanna a notamment déclaré avoir été victime d’abus sexuels, de harcèlement et d’intimidation en Australie, poussant la Fédération à ouvrir plusieurs enquêtes.

À lire aussi : Scandale sexuel en NWSL : Le président du Washington Spirit démissionne

Tout est parti de twitter et d’une publication de Megan Rapinoe qui portait sur l’éviction de l’ancien entraîneur du North Carolina Paul Riley, accusé d’agressions sexuelles. Lisa De Vanna (36 ans) a commenté le post de la Ballon d’Or 2019 et a affirmé avoir été témoin de femmes abusant des joueuses plus jeunes et de structures protégeant les coupables dans son pays.

Des hommes et des femmes visés

L’ancienne joueuse de Washington s’est ensuite expliquée dans une interview accordée à News Ltd : « Il faut qu’il y ait des conséquences. Il faut qu’il y ait des responsabilités. J’ai vu des problèmes de comportements à tous les niveaux au fil des années – de la part d’hommes et de femmes – et les filles qui arrivent doivent être courageuses, tout comme les filles qui ont vécu cela doivent aussi être courageuses et savoir qu’elles ne sont pas seules. »

« Ai-je été harcelée sexuellement ? Oui. Ai-je été victime d’intimidation ? Oui. Ostracisée ? Oui. Ai-je vu des choses qui m’ont mis mal à l’aise ? Oui », a-t-elle poursuivi. Cette prise de parole a donc poussé la Fédération australienne à réagir via un communiqué : « Il n’y a pas de place pour les abus, le harcèlement ou l’intimidation dans notre sport et il incombe aux organisations comme la nôtre de prendre les devants lorsqu’il s’agit de traiter ces problèmes de front ».

Rhali Dobson

Une autre professionnelle australienne récemment retraitée, Rhali Dobson, a déclaré à New Ltd qu’elle avait été la cible d’un comportement « prédateur » de la part de joueuses seniors. Ces différentes accusations ont suscité la crainte du Syndicat des joueurs, qui s’est dit profondément préoccupé et rappelle que « tous les joueurs doivent se sentir en sécurité, inclus et respectés. »

Mickaël Duché
Photo © Australie

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P