mardi, octobre 26, 2021

Un Chelsea solide bat la Juventus (2-1) en Ligue des championnes

Lors de la deuxième journée de Ligue des championnes, Chelsea a pris le meilleur au terme d’un grand match contre la Juventus Turin (2-1) ce 13 octobre.

Un choc, un vrai ! Entre la Juventus de Turin, en progression ces dernières saisons, et Chelsea, finaliste sortant de la compétition, ce match de la deuxième journée de Ligue des championnes nouvelle version s’annonçait croustillant. Il n’a pas déçu. Dès les premiers instants de la partie, les Italiennes attaquaient fort chez elles, dans une belle ambiance malgré un stade creux. Mais après une première occasion pour les locales, les Anglaises posaient le pied sur le ballon et montaient de l’avant, comme le prouvait une percée d’Harder tout en puissance (6e).

Chelsea a joué très haut, comptant régulièrement huit joueuses dans le camp adverse et leur pressing était intense. Sur un long ballon, Sam Kerr était trouvée et remettait sur sa partenaire privilégiée, Fran Kirby, mais la défense revenait in extremis (11e). Les Turinoises étaient sous pression, Pauline Peyraud-Magnin étant heureusement là sur un ballon chaud de Kerr contré par la défense (14e).

Et puis à la 16e minute, les championnes d’Italie se sont rendues compte qu’elles pouvaient aussi avoir des possibilités de se montrer sur un ballon centré depuis la gauche dans la surface. Peu après, Bonansea a réalisé une bonne tête sur un autre ballon lointain, venu de la droite. Le cuir s’est élevé avant de retomber juste après la cage. Puis, Lina Hurtig se montrait furieuse, alors qu’elle avait pris le dessus sur Bright et semblait l’avoir également sur le reste de la défense mais étant stoppée sur un duel musclé (23e).

Bonansea répond à Cuthbert

C’est à ce moment de la partie que Chelsea a ouvert la marque. Erin Cuthbert, parfaitement trouvée seule sur son côté, se remettait dans l’axe et se promenait dans la défense pour frapper et battre la gardienne française (1-0, 31e). Les Blues posaient leur jeu, élargissaient, avec de bonnes successions de passes. Une véritable bataille tactique s’est engagé, avec une défense piémontaise bien placée. Les Londoniennes n’hésitaient pas à faire des prises à deux pour récupérer la balle au milieu, se montrant parfois un peu rudes dans les duels.

Mais la Juve n’allait pas baisser les armes. Bonansea égalisait, sur un énième centre, cette fois provenant de la gauche. L’attaquante était solide sur ses appuis pour placer la balle dans le petit filet sur sa reprise. Un joli but (1-1, 37e). La Juve tentait alors de construire lorsqu’elle était en possession du cuir. À la pause, le score nul n’était pas volé.

À lire aussi : Le PSG s’impose largement face à Kharkiv en C1

Les locales attaquaient bien la seconde mi-temps, jouant plus crânement, même si Chelsea reprenait sa maîtrise. Ce sont encore sur des centres qu’elles ont inquiété les vice-championnes d’Europe (53e). Mais attention aux contre-attaques : Il fallait une Gama précieuse pour couper toute passe fatale. Et un peu de chance pour éviter qu’Harder ne cadre sa tentative (54e). La Danoise était encore à l’offensive, servie aux 6,50 m mais frappant à côté quelques instants plus tard (59e).

Pernille Harder fait la différence

L’heure de jeu franchie, les visiteuses évoluaient bien plus bas qu’en début de partie. Pourtant, c’est à cet instant que surgissait Pernille Harder, toujours elle, pour punir la Juve. Sur une action mal négociée par la défense, alors que Kerr et Kirby avançaient jusqu’à la surface sur une succession de passes, un tir contré finissait dans les pieds de Harder. Elle ne manquait pas la cible, même si Peyraud-Magnin contrait cette frappe à bout portant. (2-1, 70e).

Loin d’abdiquer, les Turinoises se procuraient une occasion dans la foulée, sur une tentative d’Hurtig. Dans l’autre sens, sur une attaque anglaise, il fallait d’abord Gama pour éloigner une première fois le danger. Puis Peyraud-Magnin, autrice d’une sublime parade pour repousser sur le poteau une tentative du poison Pernille Harder. Le K.O. n’était pas loin (74e). Il n’arrivera jamais et la Juve conservera jusqu’au terme de gros espoirs, avec des tentatives dangereuses (78e, 90+2). Mais Chelsea remporte le choc. L’équipe prend la tête de ce groupe de la mort à égalité avec Wolfsburg, vainqueur facile un peu plus tôt du Servette Genève (5-0).

C’est la première défaite de la saison pour la Vielle Dame, qui n’a pas démérité ce soir, mais devra désormais réaliser un exploit contre Wolfsburg pour conserver des chances de se qualifier pour la suite.

Jérôme Flury
Photo © Juventus

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P