mardi, octobre 26, 2021

Tops/flops : Huitema royale, la défense de Kharkiv dépassée

Après la victoire du Paris Saint-Germain sur le WFC Kharkiv (5-0) ce 13 octobre, voici les tops et les flops de la rencontre.

Les tops : Huytema, évidemment

Jordyn Huitema

C’était quoi cette première période de Huitema ? Pour sa première titularisation de la saison, la jeune attaquante parisienne a fait vivre un cauchemar à ses adversaires. Un surprenant triplé en 18 minutes. Une activité de tous les instants, avec aussi quelques hors-jeu. Moins en vue en deuxième période avec quelques tirs manqués et un jaune, elle a tout de même failli en signer un 4e. Bref, la dame de la soirée.

Gamze Yaman

C’est osé de mettre une gardienne ayant encaissé 5 buts dans les tops. Evidemment, son match a été loin d’être parfait. Mais honnêtement, la jeune turque d’à peine 22 ans a été impressionnante au regard de la fébrilité de sa défense. Elle a sauvé plusieurs ballons dangereux, s’imposant sur des coups de pieds arrêtés (14 corners !). En tout, face aux 42 tirs (dont 16 cadrés) du PSG, la portière a effectué 11 sauvetages. Une stat pas mauvaise.

Les latérales parisiennes

Le danger est venu de partout ce mercredi côté parisien. Mais cela valait particulièrement pour les ailes. Lawrence et Karchaoui, les deux latérales, ont été très actives et ont beaucoup apporté le danger, proposant constamment des solutions. Karchaoui signe la première passe décisive de la soirée.

À lire aussi : Le PSG s’impose largement face à Kharkiv en C1

Les flops : les Ukrainiennes dépassées

La défense centrale de Kharkiv

Malgré l’apport des latérales parisiennes, c’est encore plus en défense centrale que les visiteuses ont souffert ce soir. Un peu trop attentistes, Apanaschenko et Shmatko ont souffert physiquement face aux courses de Huitema, Bachmann ou Diani. Après avoir résisté face au Real, l’équipe a montré des limites défensives majeures. Pour le reste, difficile d’identifier une joueuse ou l’autre tant l’équipe a été inférieure au PSG.

Aminata Diallo

Dur de désigner un « flop » côté parisien tant les championnes de France ont maîtrisé leur sujet ce soir. Aminata Diallo n’a d’ailleurs pas commis d’erreurs. Mais en l’absence de Hamraoui, la tricolore semblait pouvoir une dimension supplémentaire dans l’entrejeu parisien. Elle a cependant semblé un peu plus timorée que Geyoro et Däbritz, parfois un peu moins active sur le pressing. Laurina Fazer qui l’a remplacée à la 77e a immédiatement apporté un peu plus de tranchant. En résumé, un bon match mais qui aurait pu être encore meilleur.

Jérôme Flury
Photo © Laura Pestel – PSG

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P