lundi, décembre 6, 2021

Pour l’arbitre Mark Clattenburg : « les femmes doivent choisir entre arbitrer et être enceinte »

L’arbitre international anglais Mark Clattenburg a expliqué au micro de talkSPORT que les femmes ne peuvent pas faire carrière si elles ont des enfants, des propos qui ont fait polémique.

Les barrières tombent les unes après les autres pour les femmes arbitres qui commencent à investir la scène internationale et se faire une place dans le football masculin. Stéphanie Frappart en est un exemple parfait, en France et partout dans le monde. La Brésilienne Edina Alves également, première femme à arbitrer une compétition masculine majeure organisé par la FIFA : le Mondial des clubs. Sans oublier l’Ukrainienne Kateryna Monzul qui a dirigé la première rencontre masculine internationale arbitrée par trois femmes lors de la Ligue des nations 2020.

À lire aussi : Stéphanie Frappart, l’arbitre de tous les records

Mais pour l’arbitre Anglais Mark Clattenburg, qui est l’un des hommes en noir les plus réputés au monde, les femmes ne peuvent pas concilier vie de famille avec le métier au sifflet. Celui qui a notamment dirigé les finales de la Ligue des champions 2016 et de l’Euro 2016, a récemment déclaré au micro de talkSPORT que « les femmes enceintes peuvent être arrêtées longtemps. Elles doivent donc faire un choix : être enceinte et avoir des enfants ou être arbitre. »

« Si vous voulez avoir des bébés, vous devez le faire au début de votre carrière. »

Il a ensuite tenté de se justifier : « Vous devez faire des sacrifices, j’ai fait de gros sacrifices. Les femmes doivent faire ce sacrifice. Par exemple, si elles atteignent un certain niveau d’arbitrage et qu’elles veulent passer au niveau supérieur, être enceinte peut leur coûter deux ou trois ans de leur vie. Une fois que vous avez perdu ces trois années, quelqu’un d’autre prend votre place. Si vous voulez avoir des bébés, vous devez le faire au début de votre carrière. »

Les tests physiques également évoqués

L’arbitre de 46 ans ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Pour expliquer les difficultés rencontrées par les femmes pour atteindre le plus haut niveau de l’arbitrage, Mark Clattenburg a ajouté un argument purement physique : « Les femmes doivent également passer le test d’aptitudes physiques des hommes. Beaucoup de femmes ont du mal à passer ce test. Si vous voulez faire partie du football masculin, vous devez répondre à ces critères. »

Mickaël Duché
Photo © UEFA

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P