lundi, janvier 24, 2022

Scandale sexuel en NWSL : nouvelle accusation dans le championnat nord-américain

Nouvel épisode dans le scandale sexuel en NWSL avec l’ancien entraîneur des Vancouver Whitecaps, Hubert Busby Jr, qui est accusé de harcèlement par son ancienne joueuse Malloree Enoch.

Un mois après les révélations qui ont plongé le championnat nord-américain de football féminin dans la tourmente, une nouvelle enquête fait état d’accusations de harcèlement sexuel en NWSL. Le quotidien anglais The Guardian a publié un article jeudi pour détailler le comportement inapproprié de Hubert Busby Jr lorsqu’il était entraîneur des Vancouver Whitecaps (2010-2011).

À lire aussi : En plein scandale sexuel, la NWSL suspend tous les matches du week-end

The Guardian a notamment relayé les accusations de l’ancienne joueuse Malloree Enoch qui épingle Busby pour harcèlement sexuel. Les allégations d’Enoch portent sur des faits qui remontent à la procédure de recrutement à laquelle elle a dû se soumettre à partir de novembre 2010. L’Américaine détaille des tentatives d’agressions sexuelles dans des chambres d’hôtel et des faits de harcèlement sexuel.

L’actuel sélectionneur de l’équipe féminine de Jamaïque avait déjà été visé par une groupe de joueuses des Whitecaps à l’époque. Elles avaient envoyé une plainte pour dénoncer des agissements abusifs. Busby Jr nie les faits et sera entendu par la Fédération jamaïquaine la semaine prochaine.

Des invitations répétées dans la chambre d’hôtel

The Guardian explique que Busby aurait régulièrement tenté de piéger Enoch en prétextant la programmation de matches tests (lesquels n’ont jamais eu lieu) afin de la faire venir et de lui faire des avances à l’hôtel ou au restaurent. Le journal raconte la première fois où elle aurait eu affaire à lui : « Selon elle, Busby l’a d’abord invitée à passer la nuit dans une chambre d’hôtel après un dîner dans sa ville natale de Tampa, en Floride, en novembre 2010. Elle pensait alors que plusieurs membres du personnel des Whitecaps participeraient. Seul Busby était présent. »

À lire aussi : Eugénie Le Sommer : « On ne devrait pas se sentir en danger pour notre vie »

« ‘Quand il m’a demandé de passer la nuit avec lui, j’étais comme, euh, probablement pas, a détaillé Enoch. Il me faisait comprendre que j’avais bu et que je ne devais pas rentrer chez vous en voiture… C’était comme si c’était une proposition.' »

Une tentative d’agression sexuelle

Un an plus tard, la joueuse américaine aurait une nouvelle fois été piégée par Busby alors qu’elle était toujours en processus de recrutement. Cette fois, il aurait totalement franchi la ligne rouge : « Il a insisté pour que je reste car il était tard. Quand nous sommes rentrés à l’hôtel, il n’y avait pas de chambre réservée pour moi. Je devais rester dans sa chambre. Cette nuit-là, il y avait deux lits. Il s’est dirigé vers mon lit et à un moment donné, il se tenait au-dessus de moi. »

À lire aussi : Marla Messing nommée présidente par interim de la NWSL

La situation a ensuite complètement échappé à son contrôle. « Il était à quatre pattes complètement sur le lit. Il était définitivement excité. Il a essayé de m’embrasser et de me toucher. La lumière n’était pas allumée mais je ne pense pas qu’il portait sa chemise. J’ai dû négocier pour le faire sortir du lit. Je lui ai dit que je n’étais pas intéressé. »

Mickaël Duché
Photo © Whitecaps

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P