lundi, décembre 6, 2021

Au terme d’un match animé, la Juventus Turin arrache le nul contre Wolfsburg

Dans le cadre de la 3e journée de Ligue des championnes, la Juventus Turin et Wolfsburg se sont séparés sur un match nul 2-2. Qui laisse les commandes de leur groupe à Chelsea.

Felicitas Rauch va peut-être mal dormir ce 9 novembre. Et se ressasser l’action de la 89e minute de ce Juventus-Wolfsburg. Sur celle-ci, la latérale allemande a été coupable d’un tacle non maîtrisé qui lui a valu un carton jaune. La numéro 13 allemande s’est alors sagement replacée, mais seul problème : elle avait déjà été avertie à la 56e. L’arbitre l’a donc exclue et sur le coup-franc suivant… la Juventus Turin a égalisé au bout de la soirée après une belle partie contre Wolfsburg. Le nul 2-2 laisse les deux équipes derrière Chelsea, qui a largement battu Genève, au classement du groupe A. Et il est finalement plutôt logique.

La pépite de Lattwein remet Wolfsburg en selle

À l’Allianz Stadium de Turin, c’est la Juventus qui avait ouvert les débats et le score à la 22e, par l’intermédiaire de l’inévitable Cristiana Girelli, qui n’avait pas marqué avec son club depuis le 25 septembre. Sur un service lumineux de Caruso, elle ne se faisait pas prier pour marquer (1-0, 22e). Seulement Wolfsburg reste un très gros client sur la scène européenne. Et peut toujours revenir dans un match, notamment grâce à un éclair de génie. Qui s’est produit à peine 3 minutes plus tard.

Après une belle séquence de jeu, lancée depuis la gardienne allemande, un centre était repoussé de la tête par Gama. Mais Lena Lattwein, qui n’avait encore jamais marqué avec le club allemand, reprenait ce ballon qui traînait aux abords de la surface. Sa frappe lourde s’envolait en pleine lucarne d’une Pauline Peyraud-Magnin impuissante (1-1, 25e). Ce qui avait pour mérite de complètement relancer les Allemandes, qui développaient un superbe jeu collectif.

La qualité était cependant présente des deux côtés ce mardi soir et les Italiennes se projetaient rapidement vers l’avant. Les visiteuses se procuraient néanmoins les plus nettes occasions. Il fallait ainsi une superbe parade de Peyraud-Magnin sur un tir de Jill Roord, son ancienne coéquipière à Arsenal (32e). Puis c’était Waßmuth qui dribblait la gardienne, mais son tir était manqué (36e).

À lire aussi : Le Paris Saint-Germain en patron face au Real Madrid

La Juve se montrait de plus en plus agressive et dominatrice dans la seconde période. C’est presque contre le court du jeu que survenait le deuxième but de Wolfsburg. À la limite du hors jeu, Waßmuth reprenait parfaitement un centre de la droite (1-2, 65e). La serial buteuse de cette compétition, qui avait inscrit des doublés lors de ses deux premières sorties européennes, était remplacée par Van de Sanden juste après son but. Deux ex lyonnaises faisaient même leur apparition puisque Pauline Bremer entrait également en jeu.

Girelli double dans le temps additionnel

Le match basculait alors une dernière fois sur cette action de la 89e minute. Bonfantini s’échappait côté droit et était stoppée de manière illicite par Rauch. Qui récoltait son rouge et concédait un coup-franc assez lointain. Ce dernier était repoussé de manière maladroite, revenait dans les pieds des Italiennes. Et sur un centre dans la surface, qui se retrouvait en position idéale le ballon dans les pieds ? Cristiana Girelli, presque surprise de se retrouver servie sur un plateau, et qui égalisait alors pour son équipe.

Après la déception de la courte défaite à la maison face aux vice-championnes d’Europe le 13 octobre, la Juventus arrachait cette fois le point du nul. Qui comptera, dans ce groupe A dont Chelsea a pris les commandes avec 7 points. Wolfsburg (5 points) et la Juventus (4) ne sont pas détachés pour le moment. Et avec 50-50 de possession, et 4 tirs cadrés pour la Juventus, contre 7 aux Allemandes, le résultat n’était pas si illogique au final.

Jérôme Flury
Photo ©Juventus Women

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P