lundi, décembre 6, 2021

Le Paris Saint-Germain en patron face au Real Madrid

Le Paris Saint-Germain n’a connu aucune difficulté à battre le Real Madrid ce mercredi (4-0). Les Parisiennes sont seules en tête du groupe B.

Le score est sans appel : ce mardi 9 novembre, le Paris Saint-Germain a battu le Real Madrid 4-0. Était-ce vraiment un choc ? Ce Real Madrid ne découvre le football féminin que depuis quelques saisons et connaît de grosses difficultés en championnat actuellement (11e). Mais il reste une institution du football, connu surtout grâce à son équipe masculine, et cette « affiche » de la 3e journée de Ligue des championnes féminine avait ainsi drainé beaucoup de monde au Parc des Princes. C’est en effet le premier enseignement du match : des gradins pleins, une ambiance énorme, digne d’une soirée européenne. 18 344 spectateurs étaient présents.

Et sur le papier, malgré tout, le club espagnol en visite ce soir au Parc reste l’adversaire le plus sérieux des Parisiennes dans cette coupe d’Europe. Le PSG, après un été catastrophique concernant ses matchs de préparation, se présentait ce soir sur une série de neuf victoires consécutives toutes compétitions confondues. Et le champion de France a tenu son rang. Dès les premiers instants de la partie, les Parisiennes construisaient bien leurs phases offensives. L’équipe se procurait des occasions par Grace Geyoro (2e) ou Paulina Dudek qui trouvait la barre sur un corner (10e).

Katoto et Däbritz font la différence

La défense espagnole avait fort à faire face à la vitesse de Kadidiatou Diani, Sandy Baltimore ou encore Ashley Lawrence sur les côtés. Le premier but venait cependant de l’axe. Geyoro, à l’issue d’un joli travail collectif, servait idéalement Marie-Antoinette Katoto qui ne se trompait pas pour conclure (1-0, 13e). La différence était faite tôt dans la partie et les Françaises allaient patiemment échafauder leur victoire.

À lire aussi : Chelsea se promène à Genève, premier point point pour Kharkiv et Breidablik

Elles s’installaient peu à peu dans la moitié de terrain merengue, sans (re)faire la différence. Les ballons étaient récupérés hauts et dans cette ambiance, les locales affichaient beaucoup de maîtrise. Sakina Karchaoui se procurait une grosse occasion sur un service de Sara Däbritz. Mais l’angle était parfaitement couvert par Méline Gérard (39e). La gardienne française ne pouvait cependant rien faire sur le deuxième but. Sur une nouvelle incursion, survenue côté droit, la défense se trouait et Däbritz touchait juste ce qu’il fallait la balle pour la mettre au fond (2-0, 41e).

Le PSG déroule

En seconde période, les championnes de France continuaient à dominer cette équipe espagnole sans solutions, qui n’avait toujours pas tiré au but. Elles appuyaient sur leurs temps forts. Comme à la 53e, où Méline Gérard dû encore s’employer pour contrer une tentative de Diani. Sur le corner suivant, Däbritz déposait son ballon sur la tête de Katoto qui trouait les filets (3-0, 54e).

Le reste du match ne fut qu’une formalité. Le dernier but étant marqué contre son camp par la malheureuse Rocio Galvez Luna (4-0, 65e). Le Real Madrid tentait quelques tirs timides malgré tout et la meilleure occasion est certainement à mettre au crédit de Caroline-Sophie Moller, qui frappait à côté (81e). Juste après, c’est sur un joli coup-franc que Léa Khelifi, entrée en jeu, manquait de peu le cadre (83e).

Finalement, au-delà du résultat, le coach parisien Didier Ollé-Nicolle pourra se satisfaire de la prestation complète de ses joueuses. Avec 64 % de possession et surtout en ne concédant aucun tir cadré, elles se sont offertes une soirée facile et trois points importants. Les voilà seules en tête du groupe B avec 9 unités.

Jérôme Flury
Photo © PSG

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P