lundi, décembre 6, 2021

Les tops/flops d’OL – Bayern : Henry et Cayman se sont bien rattrapées

Après la victoire de l’OL sur le Bayern Munich (2-1), acquise dans les derniers instants du match ce mercredi en Ligue des championnes, découvrez nos tops flops de la rencontre.

Les tops

Amandine Henry s’est sacrifiée. Avec les absences en défense centrale de Wendie Renard et de Griedge M’Bock qui démarrait sur le banc, l’habituelle milieu de terrain s’est pliée aux besoins du collectif. Il est amusant de comparer à quel point sa dernière demi-heure, alors qu’elle était repositionnée plus haut, est différente. Après avoir tenté quelques avancées timides et multiplié des passes neutres, Amandine Henry a eu beaucoup plus d’influence dans le jeu au milieu. Et elle marque le but de la gagne d’une tête puissante à la 86e. Pas un « top » absolu, mais finalement un bon match.

Kadeisha Buchanan s’est fait pardonner. Oui, la défenseure a marqué contre son camp. Mais sur l’action, elle n’est pas la seule fautive, ses coéquipières se montrant tout aussi passives. Et jusqu’ici, Buchanan avait été bonne dans ses interventions et relances. Elle a continué à le faire après la pause, prenant le dessus sur Beerensteyn (59e) et Schuller (64e). Un bon match. Malgré tout.

Cayman s’est rattrapée. La Belge a eu deux périodes, comme une bonne partie des Lyonnaises. En première mi-temps, elle a été trop tendre, perdant la balle sur une passe moyenne d’Henry à la 24e, action qui débouche sur le corner puis le but allemand. Elle a ensuite cadré un tir d’une grande mollesse à la 27e.

Et puis, à la 50e minute, parce qu’elle a eu le mérite d’y croire et qu’elle s’est appliquée sur sa finition, Janice Cayman a égalisé. Totalement libérée, elle plaçait une superbe frappe au-dessus dix minutes plus tard. Largement impliquée dans le réveil lyonnais, elle ne signe pas son meilleur match mais s’est bien rattrapée. Concernant les autres joueuses offensives, mention spéciale pour Delphine Cascarino, pas avare en efforts et souvent dangereuse.

Les flops

Saki Kumagai a tout gâché. La Japonaise se réjouissait de cet affrontement avec son ancien club. Alignée en défense centrale, elle a d’abord pu faire apprécier sa sérénité. Calme et précise, elle couvrait par exemple bien une sortie de but (6e), ou encore une action de Malard (12e). Malheureusement, sa deuxième mi-temps, qui a démarré par une excellente intervention sur Cascarino (48e), a finalement été ponctuée de deux erreurs fatales. Sur les deux buts lyonnais, elle réagit trop tardivement : au marquage de Cayman puis d’Henry sur les deux actions, Kumagai s’est ratée.

À lire aussi : L’OL renverse difficilement le Bayern Munich

Damaris Egurrola est passée au travers. Si l’Espagnole n’a joué qu’une heure ce soir, elle a eu le temps de montrer qu’elle n’était pas dans un grand soir. Coupable de fautes, comme à la 8e, elle a surtout été moins tranchante et utile que Danielle Van de Donk ou Catarina Macario qui, si elles ont toutes deux été brouillonnes, ont beaucoup tenté. Griedge M’Bock a remplacé Damaris mais manque clairement de rythme et n’a pas apporté plus. Au contraire, elle a récolté un jaune mérité.

Zadrazil fautive, Buhl peu précise. Parmi les joueuses allemandes qui se sont manquées face à l’OL, on retrouve Klara Buhl, laquelle a cafouillé et perdu le ballon sur une belle occasion (44e). Elle échouait encore sur une offensive juste avant la pause, dans un temps fort allemand. Elle a finalement été remplacée à la 55e. Et Sarah Zadrazil, élément important de l’effectif, n’a jamais été dans le bon tempo, commettant bien trop de fautes.

Jérôme Flury
Photo © Damien LG – OL

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P