lundi, décembre 6, 2021

Griedge Mbock : Revenir en équipe de France était un objectif

Griedge Mbock a été convoquée en Bleue pour la première fois depuis sa grave blessure au tendon d’Achille. L’internationale aux 60 sélections (6 buts) va donc participer au dernier rassemblement de l’équipe de France en 2021 et elle pourrait jouer contre le Kazakshtan ou le Pays de Galles en match qualificatif pour le Mondial 2023. La défenseure lyonnaise de 26 ans a accordé un entretien à la Fédération française de football dans lequel elle revient sur sa blessure et sur sa joie d’effectuer son retour.

Sur le retour de Griedge Mbock en équipe de France

C’était un de mes objectifs quand je me suis blessée, de pouvoir revenir en équipe de France. Je me suis accrochée et aujourd’hui le travail a été récompensé. Le retour s’est très bien passé. Je me suis très vite remise dans l’atmosphère et dans la vie de groupe.

Il y’aura une Griedge avant et une Griedge après la blessure c’est certain. Je n’ai pas retrouvé toutes mes sensations mais je travaille pour et je suis récompensée de beaucoup de mois de travail. Il n’y a pas eu que des hauts mais ça m’a permis de grandir et d’être plus apaisée.

À lire aussi : Sakina Karchaoui forfait avec l’équipe de France féminine

À partir du moment où j’ai joué en club, l’objectif était aussi de revenir en équipe de France. Et le fait de revenir en Bretagne et de jouer devant ma famille et mes amis est un bonheur. C’est là où j’ai commencé et c’est là d’où je viens donc c’est beaucoup de fierté et beaucoup de joie.

Sur sa blessure

C’était juste après le déconfinement, on était en vacances forcées à cause du Covid. C’était 10 jours avant de reprendre l’entraînement, sur une séance individuelle, j’ai fait une accélération et tout de suite j’ai senti que ça avait lâché. J’ai su tout de suite que c’était assez grave.

C’est pas facile de se dire qu’on va être « out » pendant cinq mois. J’ai essayé d’être patiente. Après cinq mois et demi, il y’a un an, on m’annonce qu’il fallait réopérer le 26 novembre car le tendon ne tenait qu’à un quart. Ils me disaient que les délais allaient être un peu plus long que la première fois.

Il a fallu repartir de zéro. J’essayais de rester positive car le positif amène le positif et il faut aller de l’avant. J’ai pu recommencer la compétition fin septembre. C’était un joli clin d’oeil face à Guingamp, mon ancien club.

Sur l’Euro 2022

L’Euro 2022, c’est une compétition très relevée, c’est forcément dans un coin de ma tête et ça m’a aidée à travailler et à revenir. Je suis prête.

Photo © FFF

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P