Coupe de France féminine : Soyaux disqualifié, la colère des joueuses

Malgré sa victoire sur le terrain face au FC Nantes (2-2, 4-3 tab), ce dimanche, l’ASJ Soyaux est officiellement éliminé de la Coupe de France féminine. La réserve déposée par Nantes a été acceptée par la Fédération Française de Football.

Si Soyaux s’est imposé au bout du suspense face au FC Nantes (D2), ce dimanche, lors des huitièmes de finale de la Coupe de France féminine (2-2, 4-3 tab), le club charentais ne disputera pas les quarts de finale. En cause, la réserve déposée en fin de rencontre par le FC Nantes concernant l’entrée en jeu de Binta Diakité. Arrivée début janvier à Soyaux, la joueuse de 33 ans a déjà joué quatre matches de Coupe de France féminine avec Auxerre. Elle n’était donc pas autorisée à entrer en jeu avec Soyaux, comme l’explique l’article 7.3.6 du règlement de la compétition. « Au cours d’une même saison, les joueuses ne peuvent participer à la Coupe de France Féminine que pour un seul club » précise le texte officiel. Ce mercredi, la Fédération Française de Football a annoncé que la réserve déposée par Nantes a été acceptée. Nantes est donc qualifié pour les quarts de finale, Soyaux éliminé sur tapis vert.

Les joueuses de Soyaux dévastées

En difficulté en championnat (10e), la qualification de Soyaux en quarts de finale de la Coupe de France ressemblait à une parenthèse enchantée. La Coupe de France était même devenue un réel objectif. L’annonce de cette élimination sur tapis vert sonne comme un coup de massue pour les Sojaldiciennes. « Bravo au FC Nantes d’avoir joué avec vos armes et bonne continuation en Coupe de France. Et nous, beh, bravo à nous » a réagit, avec amertume, Anissa Lahmari sur les réseaux sociaux. Un sentiment que semble partager la gardienne Romane Munich en postant une photo noire, avec un simple emoji d’un visage triste.

À lire aussi : Tous les résultats des 8es de finale en Coupe de France féminine

Dans un communiqué publié ce mercredi, le club charentais explique avoir aussi déposé une réserve, sans en préciser les détails. « La direction de l’ASJ Soyaux a également porté réserve contre le FC Nantes et reste dans l’attente d’une réponse de la Commission Fédérale des règlements . Nous regrettons cette situation et apportons notre soutien à nos joueuses, qui sont les premières impactées par cette décision » précise l’ASJ Soyaux.


Clément Gauvin
Photo © Maëlle Fonteneau – ASJ Soyaux

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P