Ninon Blanchard avant ASSE-Guingamp: « L’impossible doit nous sublimer »

La capitaine de l’ASSE féminin, Ninon Blanchard, refuse de considérer que la réception de Guingamp samedi en D1 Arkema sera le match de la dernière chance pour le maintien.

Les féminines de l’AS Saint-Étienne sont dans une situation critique. Lanternes rouges de la D1 Arkema avec six petits points au compteur, elles ont la possibilité de se relancer samedi en recevant le premier non relégable, Guingamp (14h30). Ce pourrait être le match de la dernière chance pour les promues.

À lire aussi : Le classement de D1 Arkema

À la veille de cette rencontre capitale, Ninon Blanchard a motivé ses troupes en conférence de presse, retranscrite par le club sur son site internet. La capitaine des Amazones estime que cette fin de saison représente « le plus beau des challenges » et que l’équipe doit se « sublimer » pour aller chercher le maintien.

Sur le match contre Guingamp samedi

« On l’abordera avec détermination parce que nous sommes des compétitrices. Certains estiment que notre mission maintien relève de l’impossible, que les stats nous condamnent d’ores et déjà à la relégation. Eh bien, j’estime que l’impossible doit précisément nous permettre de nous sublimer, doit nous galvaniser. C’est le plus beau des challenges ».

Sur la difficulté des Vertes à conserver un avantage

« On considère souvent que le plus difficile consiste à ouvrir le score. On y arrive assez souvent sans pour autant nous imposer au final. Je pense en vérité que notre principal adversaire, c’est nous-mêmes ! On doit progresser, ne pas paniquer, faire preuve de sérénité afin de marquer ce but du break. Ce ne sont pas tant le manque de confiance ou d’expérience qui nous font défaut, c’est surtout nos erreurs de concentration qui nous pénalisent et que nous payons cash.

« Nous devons avoir envie de nous battre, les unes pour les autres, d’aider une copine en galère. Faire preuve non seulement de hargne mais également d’ego. »

Il nous manque sans doute la gestion de nos émotions. Trouver un juste milieu en termes de pression. Nous devons avoir envie de nous battre, les unes pour les autres, d’aider une copine en galère. Faire preuve non seulement de hargne mais également d’ego. »

Sur le match aller (1-1)

« C’est vrai qu’on avait arraché le nul après avoir concédé l’ouverture du score et été réduites à 10.  On a su faire preuve d’orgueil et de force mentale. Sans oublier ce penalty raté par Guingamp à l’ultime minute. Oui, en effet, ça reste un bon souvenir. Mais attention, nos adversaires auront sans doute un esprit revanchard et le couteau entre les dents. »

Photo © ASSE féminines

Articles simillaires

Les plus lus