D1 féminine : Privées du Stade Delaune, les joueuses de Reims en colère

Toutes les joueuses du Stade de Reims sont venues en conférence de presse, ce vendredi. Dans un communiqué lu par leur capitaine, elles ont protesté contre le refus de la direction de les faire jouer au Stade Delaune pour la réception du Paris SG.

Elles dénoncent un traitement inégalitaire. À la surprise générale, l’équipe féminine du Stade de Reims est venue au grand complet, ce vendredi, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match en D1 Arkema. Mais pas pour évoquer la rencontre face à Dijon de ce samedi. Mais pour exprimer leur colère. Car les joueuses d’Amandine Miquel reçoivent le Paris Saint-Germain lors de la dernière journée de championnat, le 1er juin. Un match de gala qu’elles auraient aimé jouer au Stade Delaune, l’enceinte de l’équipe masculine qui évolue en Ligue 1.

« On nous avait donné le choix de jouer sur notre synthétique ou à Delaune. Un vote a été effectué dans l’équipe. Et nous avons choisi de jouer à Delaune pour plusieurs raisons. C’est une récompense de notre bonne saison, pour le plaisir, pour le public, nos familles, nos amis et surtout l’image de la Division 1 Féminine. Les venues de grandes écuries comme le Paris Saint-Germain sont aussi l’occasion de mettre notre club. Nous trouvons que notre vote et notre avis n’ont pas été respectés et c’est pour cela que nous tenions à venir, ici, en tant que groupe, pour vous expliquer notre décision de ne pas participer aux conférences de presse » explique le communiqué lu par la capitaine Rachel Corboz.

« Des fausses raisons » selon les féminines

Les joueuses n’ont pourtant pas été écoutées. La rencontre face au PSG féminin a finalement été programmée sur le terrain synthétique où elles disputent habituellement leurs rencontres. Rachel Corboz, au nom de ses coéquipières, dénonce cette décision de la direction. Car des rencontres organisées par le District de la Marne se tiennent jusqu’à dimanche au Stade Delaune. Alors que le club rémois justifie ce refus par un nouveau traçage. Puis un changement de pelouse effectué dans l’antre de l’équipe masculine. « Vu le traçage des lignes nécessaires pour les matchs organisés dans le cadre des 100 ans du District de la Marne, il n’était pas possible de préparer la pelouse pour mercredi. On a déjà montré par le passé que nous voulions organiser ces matches de football féminin de prestige à Delaune. Mais là ce n’était pas possible » explique-t-on du côté du Stade de Reims selon France Bleu.

A lire aussi : Programme TV foot féminin : À quelle heure et sur quelle chaîne voir Bordeaux-Paris FC en D1 Arkema ?

Un manque de reconnaissance ?

Selon le média régional, un manque de communication serait à l’origine de ce malaise entre les féminines et la direction du Stade de Reims. Car les joueuses d’Amandine Miquel ont été consultées, sans pour autant avoir toutes les informations. Ce qui a été « ressenti comme un manque de reconnaissance. Et qui démontre une nouvelle fois le fossé qui sépare le football masculin et le football féminin en France ».

Photo © Stade de Reims féminines

Articles simillaires

Les plus lus